The Third Eye Foundation - You Guys Kill Me

1. A Galaxy Of Scars
2. For All The Brothers And Sisters
3. There’s A Fight At The End Of The Tunnel
4. An Even Harder Shade Of Dark
5. Lions Writing The Bible
6. No Dove No Covenant
7. I’m Sick And Tired Of Being Sick And Tired
8. That Would Be Exhibiting The Same Weak Traits
9. In Bristol With A Pistol

1998 - Domino

Sortie le : 13 juillet 1998

Les abysses de la dépression

Mixture instrumentale formidablement évocatrice et totalement unique de beats downtempo ou drum’n’bass, de dark ambient, d’électronica maladive, de cordes tantôt menaçantes tantôt dépressives ou encore de bossa-nova sur le malaisant A Galaxy Of Scars d’ouverture, cet album métaphysique, hanté et totalement désespéré déchire le coeur à chaque écoute, à l’image de l’ode à la solitude des loup-garous que constitue le formidable For All The Brothers And Sisters.

Errance d’une âme suicidaire perdue dans un cauchemar urbain déserté de toute humanité, on y retrouve le côté le plus sombre des univers des illustres voisins bristoliens de Matt Elliott que sont Massive Attack, Tricky et Portishead, le son préfigurant par moments celui d’un múm des débuts qui aurait perdu toute candeur et assisterait, impuissant, à la fin du monde. The Third Eye Foundation fut sans nul doute le Godspeed You ! Black Emperor de l’électro, et ce chef-d’oeuvre oublié, rien de moins que l’un des plus grands albums des années 90.


( RabbitInYourHeadlights )

Disques - 09.06.2006 par RabbitInYourHeadlights
 


Interviews // 17 novembre 2008
Matt Elliott, entre quatre yeux... ou cinq ?

The Third Eye Foundation dormant d’un œil depuis quelques années, il en restait toujours deux à Matt Elliott, reconverti en folkman hanté, pour louvoyer en solitaire dans les eaux tristes des folklores slaves ou yiddish les soirs de pleine lune et finalement trouver sa voie, ou plutôt sa voix, utilisée plus librement et intensément que jamais sur (...)



Playlist IRM #11 - 'Best of 1er semestre 2018, 3/3 : 20 instrumentaux' par Rabbit

Puisque la 3e partie de mon bilan semestriel se passe de mots, je me contenterai de quelques liens vers les chroniques des disques dont sont extraits ces 20 instrumentaux assez dark et plombés dans l’ensemble à quelques exceptions près (du lyrisme de Brandon Locher et Tangents aux fééries de mr. hong et Funki Porcini). Pour en entendre et en (...)



Chroniques // 14 février 2018
The Third Eye Foundation

20 ans après un You Guys Kill Me dont l’électro-ambient dépressive et déliquescente n’a toujours pas trouvé d’équivalent à sa noirceur désespérée, Matt Eliott réveille ses démons avec un nouveau chef-d’oeuvre de son projet mutant The Third Eye Foundation.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 17 juin 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends