Pas de crépuscule pour Fred Baty

On l’avait laissé sur le beau Sing On In Silhouettes aux compos post-folk épiques et alambiquées, premier et dernier album de son projet Crepusculum abandonné en début d’année, mais si le jeune Fred Baty avait l’impression d’avoir fait le tour du sujet en terme d’acoustique purement instrumentale, loin de lui l’idée de s’arrêter en si bon chemin.

C’est ainsi sous son véritable patronyme que le Londonien, magicien précoce de la six-cordes, nous proposait ces derniers mois une poignée de nouveaux titres : acoustiques toujours mais centrés sur les mélodies vocales de son comparse Alex Edwards pour les deux premiers, mélancoliques à souhait :


Alex Edwards and Fred Baty - Slip Away by fredbaty


... voire même dans une veine plus proche de Crepusculum pour le superbe Bukena à télécharger ici, José González n’est pas loin :


Mais les apparences sont souvent trompeuses, et si on l’avait découvert avec la folk bucolique et méditative teintée d’électronique de l’EP Sky Diaries en 2006, c’est bel et bien du côté du métal (thrash, death et/ou progressif en particulier) que semble pencher le bonhomme ces-temps-ci, multipliant les exercices de style sur Youtube autour de morceaux signés Opeth, Becoming The Archetype, SikTh, Municipal Waste, Aliases et j’en passe, ou annonçant sa participation au premier LP des post-métalleux australiens de sleepmakeswaves, successeur de leur EP In Today Already Walks Tomorrow de 2008.

Un virage post-metal, et si c’était justement à ça qu’aspirait désormais Baty comme on pourrait l’imaginer à l’écoute de ce court extrait publié hier via Soundcloud ?

TSE X50 Test 2 by fredbaty


A moins qu’Ocean Coil, où le musicien multiplie les tiroirs mélodiques et les lignes de guitare prog soit un plus juste aperçu de l’avenir envisagé par l’Anglais, tirant le meilleur de ces influences aussi bien électriques qu’acoustiques sur plus de 8 minutes assez virtuoses :


On passera donc sur quelques effets un peu cheap pour goûter pleinement l’ambition de cette nouvelle direction musicale, qui nous permettra au passage de mieux saisir le dernier clin d’oeil de Baty au nom de feu Crepusculum, volontairement abandonné semble-t-il à... son homologue black metal polonais.

News - 30.04.2011 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 7 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends