Puzzle Muteson fait mouche

S’il est une vérité absolue dans le paysage musical islandais, c’est bien que tout ce que touche Valgeir Sigurðsson se transforme en or. De ses productions pour Björk ou Ben Frost aux récents albums de Daníel Bjarnason ou Sam Amidon en passant par le dernier Magic Numbers, The Letting Go de Bonnie ‘Prince’ Billy ou encore Maps dont l’échec cuisant du second opus en 2009 avait tout particulièrement mis en lumière le travail d’orfèvre de l’auteur d’ Ekvílíbrium sur son prédécesseur We Can Create, il y a là de quoi vouer un véritable culte à ce génie de l’ombre aux commandes du label Bedroom Community.

Autant dire que l’on suivra de très près l’arrivée du premier LP de Terry Magson aka Puzzle Muteson, dernière signature en date de cette petite structure basée sur l’échange et la fusion des talents comme le superbe Draumalandið nous l’avait à nouveau démontré l’an dernier. En Garde, nous prévient ainsi d’emblée le songwriter en tenue d’escrimeur sur la pochette de l’album du même nom, bien décidé à faire mouche en plein coeur des fans déçus du dernier Sufjan Stevens avec un chant fragile et vibrant entre Sam Beam (Iron & Wine) et Markus Acher (The Notwist), et des compos célestes aux arrangements aussi majestueux que luxuriants.

Pour preuve, trois extraits seulement via Bandcamp illuminés par les programmations impressionnistes de Sigurðsson ou les harmonies troublantes des cordes de Nico Muhly, et c’est déjà l’amour fou pour ce guitariste basé sur l’Île de Wight, du lyrisme douloureux d’A Tightrope Dance au spleen introspectif de Water Rising en passant par le crescendo orchestral du merveilleux titre éponyme en vidéo ci-dessous :


Quant à l’album, en précommande également via Bandcamp, il verra le jour le 6 juin, qu’on se le dise.

News - 26.05.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #1543 : Valgeir Sigurðsson - 'Dissonance'

A l’image d’un Christopher Tignor ou encore d’un Colin Stetson, dont l’excellent All This I Do For Glory est également sorti ce mois-ci, Valgeir Sigurðsson est de ces musiciens dont le background "pop" (une dénomination toute relative dans leur cas à tous trois) a laissé place au gré des albums à des compositions de plus en plus ardues, marquées par (...)



Chroniques // 8 janvier 2008
Valgeir Sigurðsson

Le magicien islandais Valgeir Sigurðsson sort de l’ombre de ses prestigieuses productions pour Björk, Múm ou Bonnie ’Prince’ Billy et tente d’apaiser les maux de notre triste monde avec un premier album d’électronica atmosphérique et tourbillonnante aux arrangements enchanteurs, les pieds dans la neige et la tête dans les (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 23 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends