Elastik ressort le rasoir

En 2009 naissait Elastik, projet collaboratif du Parisien Thomas Prigent qui n’aurait pas dépareillé sur le label Jarring Effects tant l’album Metalik approchait la poésie cinématique des meilleurs Ez3kiel avec sa troublante collision d’arpèges acoustiques délicats, de beats post-industriels malaisants et de basses saturées, cultivant un goût pour les atmosphères ténébreuses et morbides que ne renieraient pas Revo ou Brain Damage.

Un album conçu comme une suite de nouvelles musicales sans continuité narrative mais non sans cohérence à la façon d’un Edgar Allan Poe du XXIème siècle, à laquelle participait alors, outre une flopée de vocalistes radicaux sur lesquels on reviendra, l’écrivain Arno Mothra dont le nouveau livre-disque Archétype d’une roulette russe qui sortira le 8 juillet s’écoute justement ici depuis quelques semaines dans une veine parfois plus trip-hop mais tout aussi dark et angoissante signée Polichinel.

Deux ans plus tard, on prend les mêmes et on recommence, ou presque. Exit donc Arno Mothra occupé ailleurs ou la chanteuse Malika que l’on appréciait bien pourtant dans son contrepoint mélancolique au spoken word qui domine toujours nettement chez Elastik, mais on ne perd rien au change avec l’arrivée d’une certaine Faustine et surtout de Cecilia H. dont la contribution vocale sur Organik, premier extrait dont la tension gothique et glacée s’inscrit parfaitement dans la continuité de l’opus précédent, n’est pas sans rappeler les confessions vénéneuses d’Horror 4o4 qui rempile ici de même que l’inquiétant Black Sifichi au timbre toujours aussi rauque et le plus truculent Cheval Blanc convoquant l’acuité désabusée de feu Diabologum.

Débarquant demain sur le tout jeune label Koma Records fondé pour l’occasion par Prigent, Critik contiendra une fois de fois de plus des "k" en veux-tu en voilà, et se dévoile en attendant par le biais d’un petit medley annonciateur d’une puissance d’évocation au moins égale à celle de son prédécesseur, avis aux amateurs de plongées lugubres dans les tréfonds de l’inconscient :

News - 29.05.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


News // 22 décembre 2012
Elastik revient aux sources du gothique

Après deux albums collaboratifs de haute volée qui avaient marqué les amateurs d’atmosphères ténébreuses et malsaines, c’est en solo et dans une veine exclusivement instrumentale que Thomas Prigent (photo) nous donne des nouvelles d’Elastik, avec avec un EP 6 titres à paraître en janvier et un 7" de deux titres prévu le mois suivant sur son propre label (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 20 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends