Rencontre transtlantique du troisième type

Toujours un quête d’un label pour leur projet commun, Cyrod et Red Space Cadet n’allaient pas pour autant mettre un frein à leur inspiration débordante. Entre deux projets solo, nos aventuriers du lo-fi transatlantique avaient ainsi pour ambition de donner suite à leur emballant Jimmy Eliot’s Exports moins d’un an après sa sortie quand de fil en aiguille ce qui aurait dû prendre la forme d’un quatrième opus de Red Space Cyrod s’est mué en EP du troisième type.

Le résultat, appelé tout simplement IV, sera proposé en écoute et libre téléchargement dès demain sur le Bandcamp du duo mais Lion Fang donne déjà le ton, à mi-chemin de la comptine distordue, du manifeste dadaïste et d’une certaine grandeur toquée avec ses choeurs grégoriens, une ligne de basse qui semble s’être perdue en route et des samples vocaux "découpés dans un enregistrement de développement personnel mystique, le genre de truc que tu dois écouter avec des bougies dans chaque main et un supo dans le cul" dixit Cyrod. Tout un programme donc :

Lion Fang by Red Space Cyrod


Et le reste est à l’avenant, soit une petite demi-heure de schizophrénie martienne que n’aurait pas reniée Frank Black s’il avait enregistré Trompe le Monde dans un asile d’aliens-nés avec le fantôme de Syd Barrett en guise d’araignée au plafond. Red Space Cyrod à son meilleur ?

News - 08.06.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


Interviews // 13 novembre 2012
Interview sous les cendres - 3/ Cyrod Iceberg

Les plus fidèles de nos lecteurs auront certainement remarqué des messages subliminaux distillés ces dernières semaines sans ostentation dans nos pages, concernant un ambitieux projet prévu pour les fêtes de fin d’année. Coupons court au mystère, si ce n’est au suspense : il s’agit d’une compilation, entièrement composée de morceaux inédits que nous ont (...)



Le streaming du jour #1709 : Red Space Cyrod - 'Folks & Falls'

Parmi ces artistes que l’on ne se lasse jamais de défendre dans nos colonnes, Cyrod figure en bonne position. Avec bienveillance, tant il est profondément injuste que d’aussi talentueux expérimentateurs restent si confidentiels, mais toujours sans complaisance.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 23 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends