Le streaming du jour #206 : Kaigen - ’Re : Bloomer’

Mentionné cet été dans nos pages à l’occasion d’un EP collectif du label Fake Four qu’il avait initié dans l’optique de récolter des fonds en faveur des victimes du tsunami qui avait touché son pays en mars dernier, le Japonais Kaigen avait déjà brillamment croisé le fer l’année passée avec Sole sur un 12" en écoute ici dont les prods étaient signées par l’Américain lui-même et par un certain... Thavius Beck, excusez du peu. De quoi attiser notre curiosité à l’encontre de ce rappeur mitraillette qui ne démériterait pas sur un podium des flows les plus speedés de l’univers connu, entre Doseone et Busdriver.

Et l’occasion était idéale avec la sortie cet automne de son nouvel album Re : Bloomer enregistré dans la foulée d’une tournée américaine avec Ceschi et RickoLus qui lui aura sans doute permis de consolider voire même de forger les amitiés musicales qui se dévoile ici au fil des featurings : avec Sole donc qui nous gratifie d’un nouveau titre opératique et syncopé produit par les Australiens Curse Ov Dialect en plus de ce Rust Belt Fellows déjà connu (au sample vraisemblablement tiré du Hunting Bears de Radiohead sur Amnesiac ), Ceschi bien sûr pour une intervention à fleur à de peau (Gold Lining), Thavius Beck qui se fend d’une nouvelle instru percutante avec Spear & Shield idéal pour accompagner la montée sur le ring d’un outsider magnifique prêt à conquérir son premier titre, mais aussi Jel aux manettes sur deux titres au minimalisme acéré dont le légendaire beatmaker du label Anticon semble avoir le secret, Awol One reconnaissable entre mille avec sa coolitude éraillée, Ras G pour une petite envolée stellaire à la limite du recyclage mais tellement bien faite, ou encore les MCs Myka9 et 2Mex pour rester en Californie... mais n’en jetons plus.

Car si Kaigen nous propose lui-même quelques instrumentaux cinématiques teintés d’électro (Eye Opener) ou de piano classique (Rebloom) d’inspiration plus japonisante en équilibre entre modernité et tradition, c’est toujours ce flow élastique qui fait la différence, parfait fil d’Ariane entre toutes ces productions aux sensibilités variées qui s’avère capable de mêler énergie et agilité, mordant et délicatesse, ironie et sincérité, mépris pour une société en constante déliquescence et poésie d’un espoir de lendemains meilleurs.


Streaming du jour - 09.11.2011 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Kaigen sur IRM - Bandcamp

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 20 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends