Quorpex et Cezary Gapik électrifient notre week-end

Quand Cezary Gapik, soundscaper noise-ambient polonais auteur tout récemment de l’imposant - et oppressant - The Sum Of Disappearing Sounds du côté de l’écurie hambourgeoise Karlrecords (et rompu également à un certain minimalisme électro-indus) s’associe à son compatriote Marius Quorpex (photo), beatmaker plus exactement germano-polonais et basé à Zurich dont on avait pu découvrir l’an dernier l’IDM ténébreuse et corrosive par le biais d’un diptyque d’EPs offerts au téléchargement par le netlabel allemand Laridae (ici et ), ça donne Aversion #04xx, le genre de morceau qui vous broie et vous laisse pour mort le temps d’exhaler votre dernier souffle et d’entrevoir le Tout-Puissant, avant d’extirper votre âme de votre cadavre encore fumant pour la piétiner consciencieusement.

Bref, un truc à ne surtout pas louper :


En outre, les deux musiciens ont également collaboré sur la vidéo, parfaitement au diapason du morceau (téléchargeable par ailleurs via Soundcoud) avec ses bandeaux de neige statique, ses pylônes électriques en miroir, ses coupes organiques et autres superpositions abstraites au scrolling hypnotique. De quoi espérer une collaboration plus poussée, pourquoi pas sur un album entier, mais en attendant Cezary Gapik nous gratifiera sûrement d’une ou deux sorties anxiogènes via Bandcamp. Quant à Quorpex, on se quitte sur son machinique et malaisant Dopamine Stimulation digne d’Autechre, extrait de cette compilation en free download :

News - 25.05.2012 par RabbitInYourHeadlights
 


Entretiens à Twin Peaks : #18 - Cezary Gapik

Retrouvez chaque semaine dans nos pages les interviews de quelques-uns des contributeurs à la future compil’ Twin Peaks d’IRM. Notre invité du jour : Cezary Gapik auquel les ténèbres sous-jacentes de la série de David Lynch et Mark Frost et le caractère hermétique de son symbolisme du Mal ne pouvaient que (...)



Le streaming du jour #1915 : IRM presents - 'IRMxTP Part XIV - Red Room (The Evil in These Woods)'

Radiations ténébreuses et digressions surréalistes émaillent ce 14e volet - l’avant-dernier à voir le jour - de notre hommage lynchien. Et pour cause, après en avoir chassé l’entrée au gré d’une échappée nocturne dans les méandres inquiétants de la forêt de Ghostwood (sur le volume 13, à télécharger là), c’est dans la fameuse Loge Noire habitée par les (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 18 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends