Le streaming du jour #420 : Cock and Swan - ’Stash’

Consacré aux expérimentations ambient et mélodiques tirant leurs racines de la folk ou des musiques ethniques, Lost Tribe Sound était surtout connu jusqu’ici pour être le pied-à-terre de Vieo Abiungo, projet solo du génial William Ryan Fritch dont le très attendu - du moins par nous - Thunder May Have Ruined The Moment, successeur du vibrant And The World Is Still Yawning était finalement sorti mi-mai accompagné d’un DVD de vidéos signées Pete Munro.

Nous reviendrons bientôt sur les instrumentaux chamaniques et lancinants du multi-instrumentiste de Skyrider et sur son futur album avec Sole, mais en attendant, profitons de sa présence aux arrangements de flûtes africanisants, saxophone, violoncelle et autres marimbas en liberté sur le superbe Stash pour offrir un peu de visibilité à une autre signature du label américain dont on n’a sûrement pas fini de parler.

Cock and Swan, c’est donc un duo de Seattle formé par Johnny Goss et Ola Hungerford, la voix capiteuse de cette dernière habitant de son romantisme désabusé voire parfois presque désincarné la plupart de leurs compositions à la croisée d’un jazz primitiviste et d’une folk aux élans instables. Après Broadcast ou Isotope 217 sur l’EP Marshmallow Sunset en 2007 où la nostalgie virevoltante des arrangements analogiques se frottait aux drums percutants d’Adam Kozie (Pollens) à nouveau présent ici, c’est désormais à Monade (le projet post-rock de Laetitia Sadier), à Mice Parade ou au Cars & Trains des débuts que l’on pense à l’écoute de ce nouvel opus.

Outre 2 titres de l’EP sus-nommé, pas moins de 7 morceaux de l’autoproduit Unrecognize (2010) ont été retravaillés par le duo et ses invités pour les besoins du disque dans une veine au spleen tout aussi paradoxalement chaleureux mais plus foisonnante et contrastée que jamais, délaissant nettement les synthés vintage au profit d’une acoustique brute aux traînes impressionnistes.

Une poignée de nouvelles compositions tantôt épiques (Raging Chisel) ou plus feutrées (Happy Thoughts) viennent enfin compléter le tracklisting de l’album et s’additionner aux petits classiques que sont déjà l’éponyme Stash, l’anxieux Unrecognized, le douloureux I Let Me In ou encore le rêveur Tectonic Plates en vidéo ci-dessous :


Le résultat, sorti en avril, s’écoute en exclusivité sur IRM pour une durée limitée à quelques jours seulement, avec un téléchargement offert du morceau d’ouverture Sneak Close. Amateurs d’univers mélancoliques et intimistes autant qu’aventureux, ne passez surtout pas à côté.


Streaming du jour - 10.06.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Vieo Abiungo sur IRM
Cock and Swan sur IRM - Site Officiel - Bandcamp

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 20 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends