Le streaming du jour #541 : Dead Sea Scrolls - ’s/t’

Fort d’un beau retour avec Spain au printemps dernier, Josh Haden concrétise enfin ce projet solo annoncé de longue date et troque sur cet éponyme le gospel de crooner élégamment produit de Devoted, enregistré en 2007 sous son véritable patronyme avec Dan The Automator aux manettes, pour des compositions buesy résolument sombres et arides, une basse électrique pour unique instrument.

Des ténèbres à la lumière, du doom au blues originel, la progression de ce Dead Sea Scrolls pourrait symboliser ce cheminement vers la salvation cher à l’auteur de The Blue Moods Of Spain, la foi religieuse et les doutes qu’elle génère étant toujours au premier plan de ces chansons lo-fi et dépouillées comme pouvaient l’être les tout débuts de Spain avant même la sortie de ce premier opus devenu culte, les mêmes que le Californien avaient documentés en 2010 avec deux sorties successives via Bandcamp. Ainsi, d’I Can See You In The Dark à sa version live de plus de 9 minutes qui clôt l’album dans une relative quiétude, le jeu de basse se met à respirer, la tension retombe et cet écho spectral dans la voix disparaît au profit d’un certain apaisement.

Le disque, qui avait débuté sur les lourdes résonances drone et les field recordings de clocher marqués du sceau de la fatalité d’un Waking The Monks aux distorsions vocales droguées, avant d’en rajouter une couche dans le gothique avec le maussade 3rd Of July et ses feux d’artifice étouffés par l’orage, semble peu à peu se défaire de son linceul mortuaire, dénudant jusqu’à l’os cette basse omniprésente jusqu’au très roots et fervent Come On And Carry Me comme d’aucuns se délesteraient de leurs chaînes matérielles, pour finalement toucher à la paix de l’esprit dans les mantras d’un Cast Away The Ties That Bind You To The Earth aux harmonies proches de Low :


Streaming du jour - 09.10.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Josh Haden sur IRM - Site Officiel - Myspace
Dead Sea Scrolls sur IRM - Bandcamp

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 7 juillet 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends