Peter Broderick et Greg Haines, de l’éternité à l’air du temps

C’est aujourd’hui que débarquait en avant-première sur Spotify le très attendu These Walls Of Mine, album de la consécration annoncée pour Peter Broderick avec toute les limites que cela peut laisser présager à l’heure où génie et vulgarisation sont souvent un peu vite associés.

Les admirateurs de longue date du multi-instrumentiste touche-à-tout, passé par les rangs d’Efterklang, Norfolk & Western ou plus récemment Loch Lomond ainsi que par ceux des aventureux labels Type, Kning Disk ou Fang Bomb, seront ainsi nombreux à regretter les oeillades faites ici et là à l’air du temps (la freak folk ironique de Freyr !, les faux-airs post-dubstep d’I’ve Tried), lorsque d’autres loueront à juste titre la pertinence de ces mêmes métissages à la croisée de l’électro minimale, de la pop, de l’americana et du gospel.

Toutefois, il serait bien malvenu d’enterrer les velléités plus défricheuses du pensionnaire phare d’Erased Tapes, qu’il s’agisse d’inviter le génial Rival Consoles, beatmaker maison depuis ses tout débuts documentés à l’époque dans nos pages, à réinventer l’a capella de Proposed Solution To The Mystery Of The Soul à coups de syncopations martiales et de mélodies de synthés distordues :


... ou d’offrir une exposition plus que méritée au fabuleux Greg Haines, qui après les poignantes élégies orchestrales de Digressions sortira ce 31 octobre le troisième volume des Solo Piano Series de Kning Disk, initiés par l’Américain en 2007 avec son propre album Docile dont les méditations vibrantes de simplicité et de mélancolie demeurent parmi les plus belles jamais composées par Broderick. Une série pour laquelle ce dernier fait en quelque sorte office de curateur et qui s’était poursuivie deux ans plus tard avec l’austère et néanmoins acclamé The Bells de son compère Nils Frahm, apportant au Berlinois la reconnaissance que l’on sait.

Espérons-donc qu’il en soit de même pour l’auteur d’ Until The Point Of Hushed Support, lequel révèle déjà avec lyrisme et délicatesse sur les premiers extraits de ce Moments Eluding une spontanéité et un dynamisme inhabituels pour lui :


... parfois presque plus proches du jazz que de la musique de chambre à laquelle le dépouillement inhérent à l’exercice aurait pu les assimiler par facilité :


Disponible en vinyle et CD, l’EP se sera pourtant confronté à un manque d’inspiration avoué de l’Anglais, heureusement soulagé dans sa frustration par les conseils rassurants de Broderick en cette unique journée d’impro de décembre 2010 près de Valence en Espagne. "J’ai quitté le studio ce jour-là avec une sensation d’échec, comme si l’expérience n’avait pas du tout fonctionné et que tout ce que j’avais fait c’était gaspiller un tas d’argent", avoue ainsi Greg Haines. "Mais après quelques jours, Peter m’a forcé à réécouter et nous avons remarqué des moments de magie au milieu des soupirs, de la malchance et des erreurs. Quelque part, être dans cet état d’esprit m’avait fait jouer avec davantage de tendresse qu’à l’accoutumée."


En bonus, une interview/podcast de Peter Broderick (inscription nécessaire) et quoi de mieux pour se quitter que ce moment rare où l’on retrouve les deux hommes donnant de la voix sur le touchant With The Notes In My Ears extrait de l’album Home de l’Américain :

News - 19.10.2012 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #1183 : Rival Consoles - 'Sonne EP'

L’Anglais Ryan Lee West a beau avoir déçu nos espoirs d’héritage Warpien, Sonne a tout ce qu’il faut pour réchauffer les cœurs des déçus du nouveau Caribou avec son électronica housy et sensuelle aux fourmillements bucoliques hors du temps.



Chroniques // 27 mai 2008
Rival Consoles

En décembre dernier, quelques mois après l’EP Vemeer enregistré sous le pseudo Aparatec et ses beats à la Squarepusher sur fond de mélancolie synthétique, le jeune Ryan Lee West transformait l’essai. A tout juste 21 ans, c’est donc sous le nom de Rival Consoles que sévira désormais ce musicien anglais originaire de Leicester, que certains présentent (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 29 septembre 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends