Ontervjabbit, parce que vos tympans aguerris le valent bien

Cerise king size venue écraser sur le tard le gâteau déjà bien achalandé de notre cru électro 2011, l’album Motus du Slovène Dodecahedragraph avait trouvé un écho à la hauteur de son gargantuesque échafaudage d’instrumentaux ténébreux et cabossés du côté de ce blog ami aux radars bien affutés. Caché derrière ce projet, un certain Neven M. Agalma, beatmaker hirsute au look de gourou black-metal dont les concassages IDM en roue libre mâtinés d’ambient abrasive réussissaient le grand écart parfait entre Autechre et Deathprod, sans révérence ni polissage pour ne pas dire encore plus brut de décoffrage.

Car le bonhomme, croisé cette année aux synthés décapants du transcendantal et néanmoins flippant Aghoree de Crowhurst, n’en était pas là à son coup d’essai et c’est d’ailleurs au sein d’un tout autre projet que l’on retrouve aujourd’hui son talent acéré pour les maltraitances électro noisy. Ontervjabbit le voit en effet oeuvrer au côté son compatriote Domen Učakar (aka Icarus Down et moitié de Neon Spektra), originaire tout comme lui de Hrastnik, dans un bruitisme radical façon Merzbow comme en témoigne l’extrait suivant :


Un véritable maelström de drones saturés, oscillations synthétiques, larsens stridents et autres beats étouffés lorgnant sur l’indus et la no wave qui donne une petite idée de ce à quoi les plus aventureux ou masos d’entre nous devront s’attendre avec 414, premier long format du duo à paraître courant novembre et dont voici le trailer tout aussi doomesque, déluge de bruit blanc et averses de distorsions tranchantes comme des rasoirs au programme :


Les deux hommes commencent d’ailleurs faire parler d’eux dans leur contrée, au sortir d’une première partie d’Oneohtrix Point Never à Ljubljana la semaine passée. Prochaine étape le 9 novembre avec un petit festival de noise vénitien et à dire vrai rien qu’à voir ça on irait volontiers s’y faire poncer l’oreille interne à la scie à métaux entre deux orages de modulations hypnotiques, la sauvagerie de leurs performances scéniques laissant même de temps à autre un peu de champ aux vestiges plus structurée d’une IDM sans concession :


Quant à cette transmission radio venue d’une autre galaxie, vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas gardé le meilleur pour la fin - avis aux amateurs de neurochirurgie à la perceuse-visseuse, au moins après ça on est sûr que la tumeur ne repoussera pas :



Ontervjabbit sur facebook.


News - 18.10.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Dodecahedragraph sur IRM - Bandcamp - Myspace
Ontervjabbit sur IRM - Bandcamp