Apparat aime les coups de théâtre

Pressé semble-t-il de nous proposer son nouvel album Krieg und Frieden, Apparat a sauté la case promo pour en venir directement au fait, soit une sortie dans à peine plus d’un mois chez Mute pour le successeur du beau mais controversé The Devil’s Walk.

Inspiré par ses propres travaux sur la bande-son d’une pièce adaptée du Guerre et Paix de Tolstoï par le metteur en scène allemand de théâtre contemporain Sebastian Hartmann, pour laquelle Sacha Ring avait enregistré avec les membres de son groupe de scène ainsi qu’un ensemble de 30 musiciens, ce nouvel opus est décrit par son auteur comme "un peu étrange, avec peu de beats et plein de drones".

"C’est le premier de mes disques qui ne m’ait pas fait souffrir à un certain point", ajoute le Berlinois. "Il est plein d’imperfections parce qu’il a été fait par des humains". Une façon sans doute d’affirmer son détachement progressif des sphères électroniques, souvent critiqué par les fans de la première heure à la sortie de l’album précédent en 2011. Une direction plus pop aux mélodies saillantes que continue en effet de creuser le premier extrait A Violent Sky à télécharger librement ci-dessous, qui fait mouche d’emblée grâce au lyrisme de ses lignes de piano entrecroisées et au subtil foisonnement de sa production. Vivement la suite, le 15 février pour être précis.

News - 08.01.2013 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #661 : Apparat - 'Krieg und Frieden (Music for Theatre)'

Retour élégant mais quelque peu déroutant pour l’Allemand Apparat, qui en s’attaquant au drone post-classique majestueusement orchestré d’un label tel que Bedroom Community (Valgeir Sigurðsson et Ben Frost en tête) perd en personnalité ce qu’il gagne en ampleur lyrique et (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


jeudi 17 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends