Katel - Raides à la ville

Elle, Katel, n’a pas la langue dans sa poche. Déliant les mots et faisant honneur à la langue française, elle assène des morceaux puissants et volontaires, le rock n’est pas sain mais sauf. Une lettre d’amour vient de partir.

1. Les Vautours
2. Carapace
3. One Day
4. Le Voyage Impossible
5. Tigres En Papier
6. La Vieille
7. Quel Animal vit
8. Raides A La Ville

date de sortie : 09-10-2006 Label : Olympic Disk

Chère Katel,

Ce n’est pas souvent que je chronique des EP, mais quand celui ci prend en plus la forme d’un mini album, je me ravise sans râler.

Mais l’autre raison qui me pousse à parler de cet opus, c’est l’effet incroyable que procure ces chansons. On devine aisément les passions qui peuvent être vôtres. J’entrevoie entre autres la chanson française, la grande, celle qui a de la gueule et le rock, celui qui vous colle au siège mêlant aussi bien du Dominique A et du Noir Désir.

Raides à la ville donc, vient sauver la France de la médiocrité, de la banalité. Le premier titre annonce la couleur, One Day joliment arrangé nous révèle la clarté en quasi acoustique de son écriture, et une voix absolument magnifique. On en tomberait amoureux rien qu’à l’écouter. S’ensuit Le Voyage Impossible, le morceau le plus rock de l’album, le plus rageur, qui nous étourdit pour de bon. Katel, c’est sûr, vous êtes vraiment trop belle pour moi seul.

Résumons donc, me voilà amoureux mais loin d’être le seul. Comment faire à présent pour vous plaire ? vous dire que oui j’ai « déjà bu de l’eau sous les collines arides », l’air frimeur ? Que Les Vautours et ses incantations très Dead Can Dance, j’adore. Comment me vendre encore, en avouant que moi non plus « je n’ai plus le temps, d’avoir l’air », comme La Vieille. A midi, à minuit, ça m’arrive souvent de perdre pied, pour tromper l’ennui ; j’écoute votre album, ceux de vos ainées, Liz Frazer et Kristin Hersh pour n’en citer que quelques unes.

Alors voilà, on a des amis en commun, je ne peux vous cacher mon amour et j’espère juste une petite place dans votre coeur, que vous n’oubliez pas de m’enivrer de morceaux aussi poignants. Oui, même si je ne peux que m’incliner devant vos propos en les utilisant outrageusement, j’espère également vous avoir surpris par ces quelques mots largués sous influences émotionnelles.

Encore merci, et à bientôt j’espère. Amicalement.

Chroniques - 09.10.2006 par indie
 


2010 : Année de la femme et de l'Islande ?

Au terme de ce bilan de l’année 2010, j’ai bien failli décider de m’exiler en Islande pour être aux premières loges lorsqu’un artiste émerge. Et, aux vues de mes écoutes de dernière minute, je ne peux m’empêcher de penser que nous passons sans doute à côté de sacrés grands albums.



Concerts uniques et nouvel album pour Katel

Que ceux qui se demandaient où et quand on retrouverait Katel après sa tournée à travers le monde (de l’Inde au Canada, en passant par l’Afrique du Nord) se rassurent. La bretonne présentera les morceaux de son prochain album les 5, 6 et 7 mars au Forum du Blanc-Mesnil. En effet, une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Katel entrera en studio en (...)



Chroniques // 13 avril 2017
Katel

Nous avions laissé Katel après un concert mémorable aux Trois Baudets. C’était en 2010. Depuis, la Française a produit des albums, participé à différents projets et c’est accompagnant des artistes tels que Joy, Fiodor Dreamdog ou Maissiat, entre autres, que nous pouvions la trouver. Ce furent aussi six années de travail qui ont ainsi permis de donner le (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 18 janvier 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends