Kevin Martin, alchimiste dub et sorcier ragga

Ça faisait un petit moment qu’on n’avait pas eu de nouvelles de The Bug et de son dancehall luciférien sur album, 5 ans exactement depuis London Zoo qui voyait l’ex God et Techno Animal mettre une bonne tannée au grime et au ragga en canalisant le venin d’une poignée de prophètes de l’apocalypse tels que Ricky Ranking, Spaceape, Flowdan ou Warrior Queen. C’était en 2008 et c’est toujours aussi flippant, à condition de ne pas être allergique aux syncopations agressives des vocalises - bien que l’on soit plus proche ici d’une rencontre au fin fond de l’abîme entre Roots Manuva et The Third Eye Foundation ou du Tricky hardcore et malaisant de la fin des 90s que de Sean Paul et de ses copains fumeurs de ganja.

Après une poignée d’EPs dont Infected toujours chez Ninja Tune et les récents 2-titres d’Acid Ragga flirtant davantage avec les métissages de MIA en plus martial et déliquescent (cf. l’aguicheur et non moins belliqueux Diss Mi Army avec Miss Red au micro ci-dessous ou Hardcore Lover avec Warrior Queen, extrait du 7" du même nom sorti en janvier), Kevin Martin (photo) a donc décidé de remettre le couvert, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’a pas fait les choses à moitié.


Outre les habitués Kiki Hitomi (qu’il côtoie déjà au sein des plus dub King Midas Sound et de son projet future bass Black Chow), Daddy Freddy, Flowdan et Warrior Queen, l’Anglais devrait ainsi retrouver Death Grips, Gonjasufi ("un frère d’une autre planète" dit-il à son propos), Liz Harris (aka Grouper) ou encore son vieux compère Justin K. Broadrick (Jesu, Godflesh) - avec lequel on ne compte les plus projets communs (Techno Animal et God donc mais également Ice ou The Curse Of The Golden Vampire avec Alec Empire) et qu’il avait déjà rameuté aux guitares sur l’enivrant Catch A Fire en 2010 - au générique de Angels & Devils, quatrième opus à paraître dans le courant de l’année.

Dans l’intervalle, l’EP Filthy ouvrira les hostilités avec en première ligne Flowdan toujours sur les bien-nommés Dirty et Louder, et Daddy Freddy en sorcier vaudou des bas-fonds sur le menaçant Kill Them, les deux derniers quasiment sur le même instru faisant déjà l’objet d’un clip en noir et blanc abusant des gros plans glauques à souhait sur les ratiches de nos deux vampires urbains :


Quant au morceau d’intro Freakshow, il accueillera au côté des chorus éthérés d’Hitomi le flow déviant du rappeur de Detroit Danny Brown au râtelier nettement plus clairsemé, aperçu lapidaire et lo-fi ici en attendant mieux.

Mais comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule sur IRM, on se quitte avec Aroo, tout nouveau single de King Midas Sound paru en 12" avec sa face-B Funny Love le week-end dernier pour le Record Store Day. L’occasion de retrouver une Kiki étonnamment glam sur les déferlantes dub-rock radiantes du morceau-titre flirtant avec la Martina Topley de Quixotic  :


... Roger Robinson habitant quant à lui de son timbre fragile et lascif le plus ambient et cotonneux Funny Love, deux preuves supplémentaires que ce projet lancé en 2009 n’a pas fini de transformer le dub en or :

News - 23.04.2013 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 25 juin 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends