7 IRM Breaking News #5 : Spécial hip-hop - Raekwon, Organized Threat, Young Fathers, etc.

Le hip-hop bouge en 2013 et on n’en perd pas une miette, nouvelle preuve avec cette seconde spéciale largement prise en main par notre infatigable Spoutnik, dont l’orbite passe aujourd’hui au-dessus des USA.


1. Blue Sky Black Death & SAS (cloud rap biseauté à la hache)

Après une flopée d’EPs plus ou moins discutables dont nous avions parlé ici, le duo de beatmakers Blue Sky Black Death revient sérieusement aux affaires ! Cette fois-ci le BSBD va s’entourer d’un autre duo, SAS aka les MCs Mayhem et Mega pour un album déjà intitulé Celestial. Bonne nouvelle, surtout que la chose est servie avec Valley Of Kings, un premier extrait où la cosmologie de précision de Blue Sky Black Death rencontre les flows de brutes de la vieille garde du Dipset ressuscitée par Cam’ron et P.A.P.I. (N.O.R.E.). Y a bon !



2. Johnny Hardcore (alt-rap véhément)

Le temps réhabilitera-t-il l’éponyme et unique album de Johnny Hardcore - sorti en 2002 chez Backburner Records et enfin dispo via Bandcamp ces jours-ci en libre téléchargement - comme l’un des manifestes essentiels de l’alt-rap canadien qu’on aime ? MC du fabuleux crew Backburner et de feu The Verbals, collectif séminal de Terre-Neuve dont on retrouvait pour l’occasion les Frank Deluxe (cf. le très free Get Off The Tip), Lo-Fi et autre Jabba Tha Kut à la production et aux platines, notre émule de Sage Francis jouant les bossus de Notre-Dame sur la cover est certes loin du sans-faute avec ces 17 titres qui font la part-belle à son flow rauque et véloce mais qu’importe, puisqu’on y décèle les bases de tout ce que l’on aimera 10 ans plus tard sur Heatwave  : des basses plombées de Dexter Doolittle (The Hip Hop Ten Commandments, My Love Song) aux collages jubilatoires de Jesse Dangerously (Don’t Flatter Yourself et ses échanges ironiques et jouissifs quelque part à la croisée de The Streets et Latyrx) en passant par les scratches libertaires d’Uncle Fester et la nonchalance azimutée de Jay Bizzy sur l’urgent Rhymin ou surtout les petits chefs-d’œuvre chamber hip-hop de l’omniprésent Fresh Kils, entre jazz clair-obscur (Contemporary Stimulation, Toy Talk), funk-rock feutré (Newfinloons avec Thesis Sahib dans un grand numéro d’ivresse geek) et opéra menaçant (le tubesque The Hardcore March). A (ré)découvrir :



3. Poetic Death (esoteric hip-hop)

L’attaque massive d’Organized Threat continue puisque son créateur, Poetic Death vient de nous livrer la suite de Lucifer  ! Un EP très attendu dont nous vous parlions déjà ici et est qui est en fait le second volet d’un triptyque commencé avec l’excellent Only Godz Relate et qui se conclura avec Dogma déjà annoncé pour juin. Dark, lugubre, gritty, minimal et pourtant d’un lyrisme incroyable, le résultat est à la hauteur de nos attentes :



4. Intelligent Tongues (hip-hop grrrl)

Toujours chez Organized Threat, Vida Killz et Bonnie Blue viennent d’unifier leurs forces et ainsi de former Intelligent Tongues, un EP est en route et un premier extrait écoutable. Vida Killz y martèle son flow lancinant et le résultat est à tomber par terre (comme d’habitude avec la MC de San José) !



5. Raekwon (hip-hop en rédemption)

Raekwon, on n’y croyait plus trop, déçus que nous étions par ses dernières parutions... Et pourtant The Chef est toujours là, il vient nous le certifier avec cet excellent Son Of Sam, premier extrait de F.I.L.A. à paraitre cet été :



6. Statik Selektah (Henry Garat hip-hop)

Statik Selektah ne fait pas l’unanimité, mais il signe un bon retour ! Après un plutôt mauvais Population Control en 2011, le producteur de Boston sortira son successeur Extended Play le 18 juin. Signe de bonne santé, un premier morceau bien bon avec des featurings bien lourds, Bird’s Eye View réunit quand même une belle brochette de "potes", Raekwon, Joey Bada$$ et Black Thought de The Roots, rien que ça !



7. Young Fathers (rap’n’blues métissé)

Avant la claque attendue du nouvel opus de Jel enfin terminé et prévu dans le courant de l’année, Anticon publiera le 11 juin un second mini-album du trio Young Fathers remarqué pour son kaléidoscopique Tape One de février dernier. Les Écossais (dont un Nigérien et un Libérien d’origine) n’ont pas traîné et I Heard avec son clip aux étranges effets-miroirs donne le ton en ouverture de ce Tape Two, complainte romantique et douloureuse sur fond de boîte à rythme et synthés lancinants entre r’n’b psyché et hip-hop feutré :



Photo : Raekwon.
Rédacteurs : Spoutnik (1, 3, 4, 5, 6), Rabbit (2, 7).



Le streaming du jour #802 : Potholes Music - 'Potholes In My Sessions Vol. 1'

Quand l’excellent label de Chicago Closed Sessions rencontre Potholes Music, le tout jeune label du non moins excellent blog Potholes In My Blog, ça donne Potholes In My Sessions Vol. 1, une fabuleuse relecture de grosses pointures emceesques (Raekwon, Action Bronson, Blu, Curren$y, Freddie Gibbs) par le nouvelle garde des DJs venant du nid de (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 13 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends