Le streaming du jour #1213 : Mike Cooper - ’New Globe Notes’

Le génial guitariste australien de 72 balais impressionne toujours par sa modernité en reprenant les choses là où White Shadows In The South Sea les avait laissées l’an dernier dans la continuité de l’exotica déliquescente de Rayon Hula en 2005, les slides hawaïens d’opiomane et autres percussions tropicales se dissolvant presque entièrement dans les rêveries abstraites et psychédéliques de notre globe-trotter en villégiature sur d’autres planètes.

Tout aussi éloigné des austères méditations impressionnistes, aux confins de l’improvisation contemporaine et de la musique concrète, du récent Trace enregistré avec Chris Abrahams du trio ambient-jazz The Necks, que de l’americana dronesque et déglinguée du live Distant Songs Of Madmen qui l’avait remis il y a trois ans dans les petits papiers des passionnés de manipulations analogiques et de primitivisme guitaristique à la John Fahey en signant sa première sortie originale pour le label de Lawrence English Room40, Mike Cooper nous emmène ailleurs sur ce dernier opus en date placé sous le signe du mysticisme insulaire et de l’expérimentation vintage.

Bruitisme drogué, bandes magnétiques malmenées, percussions organiques, instruments dépaysants (du gamelan sur Electricity au koto japonais sur Pearl Fisher) et pulsations électroniques d’un autre temps se mêlent aux field recordings plus ou moins trafiqués tels que chants d’oiseaux tropicaux, stridulations d’insectes ou averses de mousson pour donner naissance à d’étranges fantasmagories, plus lo-fi que celles de l’album précédent, dont les constituants hétéroclites par leur improbable émulsion évoquent le genre de songes à la fois déroutants et familiers que connaissent bien les amateurs de plaisirs psychotropes... au risque d’ailleurs de flirter avec le bad trip.

Car si New Globe Notes, paru quant à lui chez NO=FI Recordings, évoque toujours ouvertement l’Océanie, ce continent que l’ex gratteux et claviériste des défunts vétérans de l’impro free The Recedents a exploré à tort et à travers (avec un faible pour Hawaii auquel Rayon Hula, réédité par Room40 en 2010, rendait hommage), passée l’enclave presque naturaliste du oisif Pattern Of Islands c’est bien d’un nouveau globe que nous viennent ces carnets de voyage aux confins de la contemplation consciente et de l’hallucination chamanique.


Streaming du jour - 01.11.2014 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Mike Cooper sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 12 décembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends