Le streaming du jour #1267 : Kingbastard - ’Amitriptyline Dreams EP’

En dépit de la liste d’effets indésirables qu’égrène la page Bandcamp du label Odd John Records à propos de ce nouvel EP de Chris Weeks et de la molécule active qui lui donne son titre, difficile de ne pas prescrire à toutes les oreilles curieuses de sensations étranges ce petit bijou d’onirisme schizophrénique.

Préconisée dans le traitement des maladies mentales, anxiétés et autres dépressions sévères, il faut dire que l’amitriptyline n’est pas le genre de substance à prendre à la légère, au risque de subir le genre de contrecoups hallucinés dont Aphex Twin est malheureusement parvenu à se soigner depuis le génial Drukqs. Entre les deux majestueuses marées radiantes que constituent l’intrigant The Creeping Doubt et l’extatique Keep In The Sunlight, le cheminement du Britannique de l’angoisse à la quiétude passe ainsi par toutes les sautes d’humeur possibles, bipolarité technoïde sur un Anxiety kaléidoscopique à souhait ou IDM aussi malaisante que ludique pour poulet mécanique sans tête sur Scatterbrain, pour finalement en arriver à cet Oddball faramineux dont le Richard D. James de la grande époque n’aurait pas renié les distos fantasmagoriques et autres glitchs paranoïaques.

Après les plus dispensables Getting Down To Brass Tracks et Robotistic qui s’attaquaient respectivement en fin d’année dernière aux régressions old school d’une techno funkysante tous cuivres synthétiques en avant et au retour de flamme d’une cyber-dance discoïde très 90s, notre héritier favori de Brian Eno renoue ainsi avec les mutations exigeantes et autres dérèglements subconscients du meilleur et plus productif de ses alias, mais c’est finalement l’aura rassurante des souvenirs d’enfance qui finira par l’emporter sur un Stress Level Elimination Exercise Plan dont la comptine analogique n’est pas sans rappeler les flashbacks spleenétiques de son très chouette projet C\/\/\/\.


Streaming du jour - 19.02.2015 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Kingbastard sur IRM - Bandcamp