Le streaming du jour #1339 : Kid606 - ’Recollected Ambient Works Vol. 2 : Escape to Los Angeles’

Kid606 nous livre une deuxième galette en cette année 2015 et, d’une certaine manière, son intitulé ne constitue pas une grande surprise puisque le titre de Recollected Ambient Works Vol. 1 : Bored of Excitement laissait déjà supposer l’apparition rapide d’un petit frère.

Escape To Los Angeles se différencie néanmoins de son prédécesseur puisque, si l’ensemble est toujours, comme son nom l’indique, très ambient, il n’est plus ici question de piano minimaliste, mais plutôt de nappes dénuées de percussion mêlant field recordings et synthétiseurs mélancoliques.

Si le natif de Caracas n’a pas délivré que des chefs-d’œuvre dans sa discographie - qui en compte néanmoins certains, à l’instar de PS I Love You ou Resilience - il fait preuve d’une régularité telle que ses disques les plus convenus sont au moins, dans le pire des cas, très corrects. Il est difficile d’évaluer Escape To Los Angeles avec si peu de recul et au regard de son caractère singulier au sein d’une œuvre faisant habituellement la part belle aux beats - on vous épargnera l’analogie avec les Selected Ambient Works d’Aphex Twin, bien qu’il y ait quelque chose de commun dans la démarche -, mais il apparaît déjà certain que cet opus ambitieux se créera une place de choix dans le cœur des fans du Vénézuélien.

Le Sud-Américain a d’ailleurs quitté Berlin en cette année 2015 pour rejoindre la Californie, dans le cadre d’un voyage qui a généré chez lui un vif questionnement sur le sens de la vie. De Roden Crater au Joshua Tree, l’artiste a multiplié les périples en voiture, rencontré l’amour et entamé une romance de six mois lors de laquelle il a trouvé l’apaisement avant que celle-ci ne prenne fin et ne laisse la place à une forme de déprime qui le fit délaisser la musique pour d’autres occupations telle que la lecture.

Ce melting-pot d’émotions apparaît de manière assez claire sur cet opus, qui évoque aussi bien Carbon Based Lifeforms que les premiers travaux ambient de Moby, mêlant habilement des titres apaisés et optimistes (Big Sur) et d’autres profondément emplis de spleen (Skull Rock). Si cette année 2015 a fait l’objet de ruptures diverses dans le parcours de vie de Miguel De Pedro, Escape To Los Angeles constitue un nouveau chapitre cohérent dans une œuvre (déjà) aboutie.

Par ailleurs, Kid606 propose, sur sa page Bandcamp, une réduction de 30% sur l’ensemble de sa discographie. Une aubaine pour ceux qui ont la chance de ne pas encore connaître ses disques, et qui auront donc le loisir de les découvrir par ce biais.


Streaming du jour - 30.11.2015 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Kid606 sur IRM - Myspace

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 30 septembre 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends