Yodok III - Legion Of Radiance

1. Legion Of Radiance

2016 - Consouling Sounds

Sortie le : 15 avril 2016

Ceci n’est pas du gros son

Si vous vous imaginez mal arborer dans votre discothèque un album à l’intitulé aussi belliqueux que Legion of Radiance, signé par un groupe dont le nom se déclinait encore il y a peu en lettres gothiques déformées façon black metal septentrional, oubliez vos a priori : les suites instrumentales dantesques de Yodok - ou ici Yodok III puisque c’est comme ça que les Norvégiens Tomas Järmyr (nouveau batteur des jazz-noiseux de Zu) et Kristoffer Lo (au tuba) se présentent dans cette incarnation parallèle au côté du droneux Dirk Serries (aka Vidna Obmana et Fear Falls Burning) - ont bien plus à voir avec les méditations apocalyptiques de GY !BE circa 2000-2002 ou les crescendos liquéfiés des derniers opus de Nadja qu’avec quelque égorgeur de chèvre scandinave.

"Legion", comme celle qui emplit l’horizon au son des roulements de batterie après pas loin de 20 minutes d’une patiente montée ambient où guitare/effets et tuba tourbillonnent et gémissent en sourdine, pour une dernière charge résignée avant retour à la poussière. "Radiance", comme l’ascension dronesque aux reverbs expiatoires qu’entame dans sa seconde moitié cette longue piste de 68 minutes. D’abord archi-minimalistes et à combustion lente avant d’emplir l’espace à coups de jams impressionnistes, les deux mouvements exigent une certaine patience mais une fois qu’on est dedans, difficile de résister au climax midtempo martelé du final, encore plus à ces flots bien free de cymbales et de fûts assourdis qui accompagnent la bataille du mitan, comme si on avait désapé le black metal de tout hormis la résonance de ses frappes farouches et de ses riffs hagards dans l’air ambiant.

Le hors format, forcément, fait penser à Continuum, projet drone doom dramaturgique et superbement épuré de Serries avec Steven Wilson (Bass Communion, Porcupine Tree) mais dans l’esprit, mystique voire même presque élégiaque, c’est plutôt du côté de l’excellent Wrekmeister Harmonies que s’est érigé ce nouvel édifice quasi mythologique... si ce n’est, tour de force qui en aurait surpris plus d’un s’il n’était trahi par la pochette, que Legion of Radiance est le fruit d’une prestation live, une seule prise largement improvisée et captée à Trondheim, fief du groupe en Norvège, comme le révèlent les salves d’applaudissements finales auxquelles on joint bien volontiers les nôtres.


( RabbitInYourHeadlights )

Disques - 27.07.2016 par RabbitInYourHeadlights
 


Entretiens à Twin Peaks : #22 - Dirk Serries (Vidna Obmana, Fear Falls Burning, Yodok III...)

Retrouvez chaque semaine dans nos pages les interviews de quelques-uns des contributeurs à la future compil’ Twin Peaks d’IRM. Parmi eux, Dirk Serries, cultissime expérimentateur d’outre-Quiévrain dont les soundscapes à guitare ont contribué à donner au dark ambient et au drone doom leurs lettres de noblesse et à ouvrir leurs horizons forgés par la (...)



Le streaming du jour #1911 : IRM presents - 'IRMxTP Part XIII - The Path to the Black Lodge (And I Saw Her Glowing in the Dark Woods)'

Comme annoncé, on reprend nos pérégrinations Twin-Peaksiennes avec cette cette plongée obscure voire occulte dans les tréfonds de la forêt de Ghostwood, à la recherche de l’entrée de cette fameuse Loge Noire dont la mystique ténébreuse irradie sur ces 10 morceaux allant d’un dark ambient organique au drone doom le plus (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 20 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends