Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/indierockmag/www/config/ecran_securite.php on line 349
Le streaming du jour #1434 : Aaron Martin & Leonardo Rosado - ’In The Dead Of Night When Everything Is Asleep’ | Indie Rock Mag

Le streaming du jour #1434 : Aaron Martin & Leonardo Rosado - ’In The Dead Of Night When Everything Is Asleep’

Lorsque deux artistes appréciés dans les couloirs de la rédaction décident de collaborer pour la première fois, l’impatience est forcément de mise et, en raison d’une telle attente, la déception tout à fait possible. Heureusement, avec Aaron Martin et Leonardo Rosado, il n’en est rien. Absolument rien.

Il faut dire que l’Américain est habitué à travailler en duo. C’est ainsi qu’on le retrouve au sein du projet From The Mouth of The Sun auprès du suédois Dag Rosenqvist (Jasper TX) ou de l’allemand Christoph Berg à l’occasion du magnifique Day Has Ended. Plus solitaire, Leonardo Rosado n’est néanmoins pas en reste dans l’exercice de la composition partagée puisqu’en 2011, il réalisait avec Alicia Merz aka Birds of Passage le très abouti Dear And Unfamiliar signé chez Denovali.

Deux beaux curriculum vitae qui se rencontrent donc, et accouchent d’un album relativement court - trente huit minutes - mais particulièrement intense. Mais quid de leur rencontre ? Leonardo Rosado explique avoir noué le premier contact avec son compère via les réseaux sociaux, après avoir découvert son opus intitulé Comet’s Coma tenu par le Portugais comme étant "le meilleur de l’année 2014".

Désireux de "rompre une certaine routine", ce dernier a alors "pensé à Aaron", ajoutant qu’il lui fallait "un soliste à l’âme profonde capable de guider mes sentiments vers quelque chose de différent, qui vienne rompre avec moi sans trahir celui que je suis". L’auteur du titre Slow Burn, paru sur notre compilation en 2013, précise qu’il a d’abord acheté divers instruments allant des trompettes et guitares aux bâtons de pluie et objets en verre. Il a ensuite proposé à ses enfants de l’accompagner de manière tout à fait spontanée avec ce matériel. Ce n’est qu’ensuite qu’il a articulé différentes séquences sur lesquelles Aaron Martin a ajouté son savoir-faire et des pistes instrumentales (violoncelle, piano, cymbales frottées, banjo...) totalement déstructurées afin de contribuer à cette ambiance globale à la fois apocalyptique, désarmante et chargée d’émotions que l’auditeur peut découvrir sur In The Dead Of Night When Everything Is Asleep  :


Streaming du jour - 11.11.2016 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Leonardo Rosado sur IRM - Bandcamp - Site Officiel
Aaron Martin sur IRM