Le streaming du jour #1431 : Kristin Hersh - ’Wyatt At The Coyote Palace’

Quinquagénaire depuis quelques mois, l’ex-chanteuse des Throwing Muses prend le temps de s’arrêter pour faire le point et dévoile Wyatt At The Coyote Palace, oeuvre gargantuesque puisqu’elle prend la forme d’un livre appuyé par un double album.

Celle qui avait publié son premier opus solo en 1994, l’inégalable et acclamé Hips And Makers, a toujours des choses à dire, preuve en est la durée de ce disque long de 82 minutes qui s’étirent sur 24 morceaux. Bonne nouvelle, Wyatt At The Coyote Palace n’est pas l’une de ces créations qui masquent par leur durée le fait que leur auteur n’a plus grand chose à dire.

Si, sur une telle longueur, tout n’est pas forcément indispensable, il n’empêche que rien n’apparaît inutile à l’écoute de cet album. Mieux encore, certains morceaux renouent avec les plus belles heures de Kristin Hersh, à l’instar de Bubble Net ou Soma Gone Slapstick, ces exemples étant forcément loin d’être exhaustifs au regard de la quantité de titres passionnants.

Celle qui officie également au sein du combo 50 Foot Wave a donc encore des choses à dire, avancions-nous. Peut-être même pour deux, puisque ce disque est un hommage à son fils Wyatt, autiste et fasciné par un appartement habité par des coyotes, d’où le titre de l’opus. La native d’Atlanta avait d’ailleurs pour objectif de laisser une caméra à son fils pendant qu’elle enregistrerait les parties vocales du disque dans ce fameux appartement, mais la fascination de Wyatt pour ce lieu s’est alors brutalement estompée.

Qu’importe, Kristin Hersh ne se désintéresse pas de ce projet, toujours dominé par une voix à la fois sirupeuse et rocailleuse (est-ce possible ?). Fascinante, l’artiste installe l’auditeur dans un cocon qui n’est pas sans rappeler le besoin de ritualisation des autistes, qu’elle n’hésite néanmoins pas à envoyer valser, à l’instar de la démarche de Wyatt vis-à-vis des coyotes. Musicalement, cela donne des titres où la guitare acoustique berce l’auditeur avant que des breaks brutaux ne viennent rompre toute monotonie (In Stitches).

Toujours aussi audacieuse, Kristin Hersh effectue ainsi un véritable retour en forme. L’avait-elle seulement perdue, cette forme, ou avions-nous trop hâtivement délaissé une artiste dont la riche discographie oblige à se focaliser sur certains chapitres ? Celui-ci méritera en tout cas une attention particulière.

A écouter sur le site de NPR.


Streaming du jour - 05.11.2016 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Kristin Hersh sur IRM - Myspace - Site Officiel - Site Officiel - Site Officiel

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 17 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends