Entretiens à Twin Peaks : #8 - monsieur.connard

Retrouvez chaque semaine dans nos pages les interviews des contributeurs à la future compil’ Twin Peaks d’IRM. Aujourd’hui, on vous donne rendez-vous avec le plus suisse des Vichyssois (ou le contraire) aka monsieur.connard ou quand le Dirty South rencontre le pâté aux pommes de terre !

2016 aura été riche et réussie pour monsieur.connard ; le gars produit, il produit beaucoup et bien ! Avec Journée Standard, avec Moïse The Dude, avec plein d’autres emcees plus ou moins obscurs, le beatmaker nous a éclaboussés de son style inimitable pour un européen : il arrive juste à rendre élégant le plus dégueulasse des raps du monde, il arrive à mettre un costume 3 pièces aux sons les plus thugs, avec lui l’horrorcore de rue et la trap méritent des étoiles au guide Michelin des backpackers. Bref une œuvre éparpillée certes, mais du grand art pour un producteur qui comptera assurément dans les années à venir ici ou ailleurs et dont le travail a lui aussi été grandement influencé par l’univers de David Lynch et en particulier celui de  Twin Peaks.


L’interview



IRM : Comment résumerais-tu ton rapport à Twin Peaks ? A l’univers de Lynch en général ?

monsieur.connard : J’ai regardé Twin Peaks sur le tard, début des années 2000, cette série m’attirait, j’ai tenté plusieurs fois le premier épisode que j’avais trouvé chiant, mais la musique et l’ambiance m’ont poussé à continuer. Une fois le premier cap passé, j’ai dévoré la suite. Quant à David Lynch, de manière générale, je ne suis pas du tout branché cinéma, je n’ai donc pas vu toute son œuvre mais Lost Highway et Mulholland Drive ont bien marqué ma fin d’adolescence, je me rappelle les avoir vus plusieurs fois avec les potes, à essayer de comprendre/sentir là où Lynch voulait en venir, ça correspondait à l’âge des questionnements. Au final je pense que ces films m’ont pas mal influencé, même si je ne les ai pas regardés depuis de longues années.

Ton personnage préféré dans la série/le film ?

Angelo Badalamenti, la musique est ce qui m’a le plus marqué. La musique est le personnage le plus important. Sans elle, je n’aurais pas regardé la série.

Une scène qui t’a particulièrement touché... ou fait flipper ?

Il ne me reste que des bribes d’image, la dame à la bûche, les décors, le carrelage… Impossible de me rappeler précisément d’une scène.

Tu as enregistré un morceau pour notre future compilation Twin Peaks. Quel aspect de la série t’a inspiré ? Une anecdote ?

Je me suis interdit de regarder la série et surtout de réécouter la BO. Je voulais reproduire l’ambiance qui m’avait marqué, des synthés 80’s dépitchés, ce coté vicelard caché derrière des mélodies douces.

Tu as eu vent de quelques-uns des musiciens impliqués dans ce projet. Duquel es-tu le plus curieux d’entendre la contribution ?

Une source m’a divulgué que les copains Monsieur Saï et le Dezordr All Stars participaient, très curieux d’entendre leurs contributions ! Et bien sûr, grande hâte d’écouter ce qu’a fait Thavius Beck !!

Un album vers lequel tu reviens quand il te faut ta dose de Garmonbozia ?

En ce moment ce serait le Savage Mode de 21 Savage & Metro Boomin’ ou le Drink More Water 5 de ILoveMakonnen.

En 2016, tu as participé à pas mal de projets, notamment avec les Suisses de Journée Standard ou avec le Parisien Moïse The Dude et lâché pas mal de bizarreries sur ton Soundcloud comme ce dernier Cavale carrément hypnotique. Quelques mots à leur propos ? D’autres projets sur les rails ?

Oui, l’année a été prolifique, 2017 le sera encore plus, pas mal de missiles en cours de finition. Hormis The Dude et Journée Standard, j’ai des titres sur l’album de Pauvre Coude [la moitié de Journée Standard, ndlr], des collabs avec Tadam Doit Mourir, Sauveur, Jean Vance, Tête de Cerf, Les Chevals Hongrois...



J’ai pas mal produit en 2016, plein de choses pas encore sorties, on a enregistré avec Anklature [l’autre moitié de Journée Standard, ndlr], un projet avec Ziprex et Maeki Mail (Chimical Droogies), un 4 titres de Future Trap, un autre 4 titres avec les Ferocious 41 et Anklature. Des projets avec La Main Gauche du Dezordr All Stars sont en cours aussi. Je continue de bosser la musique et l’image avec l’artiste MSHL avec qui j’ai pas mal bossé ces dernières années.



On se prépare à la création d’un label avec des sorties physiques en ligne de mire, avec mon équipe AXE DU MAL, dont le premier EP a été enregistré dans le Jura Libre (Suisse) qui sortira bientôt.

Le label Marasm a sorti une compil vinyle où je suis présent (Marasm35), ils ont aussi réédité mon 45 tours sorti chez eux et bien sûr je continue d’alimenter mon soundcloud en bizarreries chantées ou non.



J’ai finalement fait pas mal de lives en 2016, j’espère qu’en 2017 il y en aura encore plus.



monsieur.connard sur Bandcamp / Facebook / Site Officiel / Soundcloud / Twitter




English version



IRM : How would you describe your relationship with Twin Peaks ? With the work/world of David Lynch in general ?

monsieur.connard : I watched Twin Peaks late in my life, in the early 2000s, as this series attracted me, I tried several times to watch the first episode and found it boring as hell, but the music and atmosphere lured me into carrying on. Once I had made the first step, I binge-watched the rest. Concerning David Lynch as a whole, I don’t really fancy movies, so I didn’t watch all his work but Lost Highway and Mulholland Drive made a huge impression on me in my late teens, I can remember that I watched them several times with my buddies, trying to understand / feel where Lynch wanted to lead us, as I was at the age when one have many questions about oneself and the world. In the end I think these films have had a huge influence on me, even if I have not watched them in many years.

Your favorite character in the series ?

Angelo Badalamenti, music is what has touched me the most. Music is the most important character. Without it, I wouldn’t have watched the series at all.

A scene that particularly moved - or scared - you ?

Only glimpses of it remain in my mind, the log lady, the scenery, the tiles... I can’t remember a single precise scene.

You recorded a track for our forthcoming Twin Peaks compilation, what aspect of the series inspired you ? Any anecdote about that ?

I forbade myself from watching the series and especially from listening to its soundtrack. I wanted to reproduce the atmosphere that had made such an impression on me, the ’80s unpitched keyboards, this dirty and depraved feeling hidden behind soft melodies.

You heard about some of the musicians involved in this project. Which one are you the most curious to hear the contribution from ?

I was informed that my friends Monsieur Saï and the Dezordr All Stars crew were in, so I’m very curious as to hear their contributions ! And of course, I’m really eager to listen to what Thavius ​​Beck will do !!

An album you often listen to when you need all your Garmonbozia ?

At this time it would be 21 Savage & Metro Boomin’’s Savage Mode or ILoveMakonnen’s Drink More Water 5 .

In 2016, you participated in a lot of projects, notably with the Swiss Journée Standard or with the Parisian Moïse The Dude and dropped a lot of quirks on your Soundcloud like this last Cavale squarely hypnotic. A few words about them ? Some other projects on the way ?

Yes, the year was prolific, and 2017 will be even more, a lot of missiles being finished. Aside from The Dude and Journée Standard, I have titles on Pauvre Coude (half of Journée Standard)’s album, collaborations with Tadam Doit Mourir, Sauveur, Jean Vance, Tête de Cerf, Les Chevals Hongrois...

I did a lot of things in 2016, a lot of stuff that has not been released yet, we recorded with Anklature (the other half of Journée Standard), a project with Ziprex and Maeki Mail (Chimical Droogies), a 4 tracks EP for Future Trap, another 4 tracks EP with Ferocious 41 and Anklature. Some projects with La Main Gauche of Dezordr All Stars crew are on their way too. I carry on working for music and visuals with MSHL, an artist with whom I have worked a lot in recent years.

We are planning the creation of a label with physical releases in line of sight, with my team AXE DU MAL, whose first EP was recorded in the Jura Libre (Switzerland) and will be released soon.

The Marasm label released a vinyl compilation on which I am featured (Marasm35), they also reissued the single they had previously issued and of course I continue to feed my soundcloud in strangenesses, sung or not.

I finally did a lot of live in 2016, I hope that in 2017 there will be even more.




Un grand merci à monsieur.connard. Son morceau intitulé Hôtel du Grand-Nord paraîtra sur notre compilation Twin Peaks au printemps prochain.


Interviews - 19.12.2016 par Spoutnik
... et plus si affinités ...
monsieur.connard sur IRM - Bandcamp