Le streaming du jour #1593 : il:lo - ’Vega EP’

Deux ans après un Places qui s’offrait une place de choix dans nos colonnes, le duo parisien il:lo ajoute un nouveau chapitre à une discographie qui ne contient jusqu’à présent que des EPs.

Pour autant, le quatrième chapitre de celle-ci tutoie plus que jamais un format plus étiré. Composé de sept titres, Vega s’étend finalement sur trente minutes durant lesquelles Dejan Dejado et Andreas Schütz proposent un véritable voyage initiatique.

Très rapidement, l’auditeur perd ses repères sur un 0404 instrumental s’acoquinant avec des atmosphères jazzy. Le titre homonyme Vega et Opale rompent totalement avec cette ambiance initiale pour se rapprocher du trip-hop revendiqué par le duo tout en admettant également quelques crochets - c’est particulièrement vrai pour les lignes vocales mélancoliques - vers le dubstep des pionniers.

Une rupture sur le plan technique qui n’en est pour autant pas une si l’on oublie toute considération musicale pour ne faire confiance qu’à ses sens. A ce moment-là, le voyage continue en toute cohérence dans une veine plus mystique que jamais et, déboussolé, l’auditeur ne demande qu’à rester dans ce cocon rassurant que les Français parviennent à créer méticuleusement en entrelaçant les nappes planantes synthétiques.

Les vents classieux de Lundja continuent de désorienter l’auditeur tout en lui préservant un espace de sérénité. Un Kelele percutant mais méditatif plus tard, la chillout de Jhana, à classer entre Beajn et Bonobo, constitue un petit bijou de mélancolie éthérée aux innombrables relances. Ou quand l’abondance n’est pas l’ennemi du bien.

Le voyage touche à sa fin et nul ne l’ignore, ce qui décuple alors probablement le sentiment de nostalgie lorsque se diffusent les textures synthétiques percutant les captations acoustiques. Le piano de Neukölln semble dicter un rythme fluvial auquel répondent des vents aux réminiscences douloureuses en contrepoint. La tristesse pour clore ce voyage. C’est souvent le sentiment qui domine lorsque s’interrompent les plus brillantes épopées. Vega est incontestablement de celles-ci.


Streaming du jour - 20.06.2017 par Elnorton
... et plus si affinités ...
il:lo sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 15 décembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends