Orouni - A Matter Of Scale

Auteur complet et unique interprète d’un premier album irradié par une douce mélancolie, le parisien Orouni traîne sa fausse nonchalance la guitare acoustique à la main, un pied dans l’intimité des chaumières pop anglo-saxonnes, l’autre dans l’Amérique des folk-singers revenus de tout mais la tête toujours bien accrochée aux nuages. Comment ça c’est incompatible ? Une question d’échelle, tout au plus...

1. Kiss The Flower
2. Toothpaste On My Suitcase
3. I Wanna Have Money
4. The Perfume Conspiracy
5. Inside The Museum
6. Snowfall With A Sock
7. Parody (Be With Me)
8. In The Old Days Of Our New Life
9. The Girl Is In Love
10. Bee Flat
11. Switzerland Warning
12. The Late Polish Plumber
13. Don’t Be Attached

date de sortie : 11-12-2006 Label : Autoproduction

Une voix mal assurée, à la fois tranchante et caressante, une plume en or, une guitare en bois, du coeur, des claviers et quelques percussions, il n’en aura guère fallu plus à Orouni (dont on avait déjà parlé ici) pour faire de A Matter Of Scale une suite enivrante de mélodies pop-folk touchantes et pleines de fraîcheur.

Une pop-folk dont le dénuement des arrangements et les mélodies faussement simples, à la fois directes et ouvertes aux contrepieds les plus inattendus en font un intermédiaire idéal entre ses amis Toy Fight et Henry Sparrow, et pourraient même presque constituer un croisement rêvé entre Belle & Sebastian, Elliott Smith et la scène néo-folk américaine en général (oui, même Animal Collective, cf. le final barré du magnifique Snowfall With A Sock), avec laquelle le parisien partage un amour immodéré pour Bob Dylan.

D’ailleurs Orouni est lui aussi un conteur, mais en prenant le recul de l’observateur détaché il parvient à sublimer blessures intimes du quotidien et souvenirs douloureux, à les transformer en pensées existentielles à la portée presque métaphysique, l’ennui en moins et l’humour en plus. Ainsi, si les textes, parfois même très crus derrière la douce guitare acoustique, sont partagés entre dilemmes moraux (notamment à propos d’intégrité, artistique mais avant tout humaine) et amours perdues, ils finissent par composer une véritable réflexion sur la perception illusoire des sentiments parfois étrangement éphémères que l’on entretient avec les êtres qui nous sont chers, et sur l’importance de tout ça - la "question d’échelle" du titre ? Un songwriting mélancolique mais apaisant, tour à tour timidement dépressif et doucement lumineux, tout sauf ostentatoire et c’est tant mieux.

Quant à l’artwork de l’album, confié à un ami et entièrement fait de guitare lui aussi (celle d’Orouni, démultipliée et dont les superpositions de la forme en créent de nouvelles, toute une métaphore), il est de toute beauté, à la fois sobre et multicolore, comme la musique qui va avec et dont voici un extrait offert par l’artiste. Pour en découvrir davantage, rendez-vous sur sa page myspace. Pour commander A Matter Of Scale , son site officiel vous attend.

Orouni - In The Old Days Of Our New Life.mp3
ftp://downloads.indierockmag.com/wxtsebai/Orouni-In_The_Old_Days_Of_Our_New_Life.mp3


Chroniques - 23.01.2007 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Orouni sur IRM - Myspace - Site Officiel - Bandcamp