Le streaming du jour #1794 : Saito Koji - ’1707 EP’

Déjà à l’honneur dans nos colonnes en 2011 avec les excellents Pop et Music diffusés à quelques jours d’écart dans des veines très hétérogènes, Saito Koji n’a dès lors jamais cessé d’alimenter une discographie particulièrement dense.

Le mot est faible pour considérer l’oeuvre du natif de Fukushima. Actif depuis 2006, le Japonais a composé plus de cent cinquante albums ou mini-albums, essentiellement autoproduits. Pour autant, les travaux de Saito Koji ont également été défendus par des labels aux goûts certains, qu’il s’agisse des regrettés SEM Label et Resting Bell respectivement dirigés par Alexandre Navarro et Christian Roth, mais également Somehow Recordings (ancien label de Pleq et Cezary Gapik) et Kesh Recordings, label de Simon Scott (Slowdive).

Autant de valeurs sûres qui n’empêchent pas le Japonais de poursuivre ses pérégrinations en rejoignant cette fois l’écurie serbe Splitting Sounds Records pour un EP. Des deux parutions évoquées il y a déjà six ans, c’est de Music que l’EP 1707 se rapproche le plus.

Comme de son prédécesseur, ce court-format propose des pistes aux arrangements synthétiques qui pourraient rappeler le Valtari de Sigur Rós si ces nappes captivantes n’étaient pas aussi étirées sur la longueur et comportaient davantage de variations.

Entre ciel dégagé et univers aquatique, l’auditeur hésite et la pochette de 1707 ne l’aidera pas à arrêter son choix. S’agit-il d’une capture céleste sur laquelle pointe le soleil, ou n’est-ce que le reflet de ce dernier sur la surface d’une étendue marine ? Qu’importe. Sur ce nouvel EP, la mélancolie lumineuse proposée par Saito Koji se suffit à elle-même et chacun pourra l’interpréter comme bon lui semble.


Streaming du jour - 29.01.2018 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Saito Koji sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 13 novembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends