Undermathic - Living Holograms

1. Technologique
2. We Human
3. Living Holograms
4. Divergent Lines
5. All Around Us
6. Out Of This Game
7. Strong Addiction
8. Main Street
9. Repeating
10. Welcome To The Real World
11. Disconnected
12. Be Watchful
13. It’s Hard To Explain

2017 - Autoproduction

Sortie le : 27 octobre 2017

Undermathic fait feu de tout bois

Première sortie de Maciej Paszkiewicz depuis la disparition du label Tympanik Audio, l’autoproduit Living Holograms était passé entre les mailles de nos filets à sa parution il y a près de deux mois, à l’image d’une année IDM pas folichonne si ce n’est pour quelques coups d’éclats des toujours passionnants Xtraplex, Schematic, Hymen ou n5MD et une poignée de réussites isolées.

S’il s’avère forcement en deçà de son prédécesseur Indistinct Face dont les impressionnantes collisions d’élans synthétiques et de bouillonnements somatiques évoquaient un cousin stellaire d’Amon Tobin, ce quatrième long-format (on ajoutera volontiers à la liste les formidables chutes de la compilation Deleted) fait plaisir pour sa gourmandise qui fait feu de tout bois, sortant largement du cadre de l’IDM post-industrielle pour aller se frotter au néo-krautrock synthétique d’un Trans Am (Be Watchful), à la kosmische musik et même à une sombre électro de dancefloor qui dès l’intro Technologique en remontre aisément en matière d’efficacité aux cadors racoleurs du genre - de l’écurie Ed Banger à Yuksek en passant par le Mondkopf d’avant le virage dark ambient - tout en conservant une dimension organique dans le maximalisme de ces textures analogiques chères au Polonais.

D’épopées SF cinématographiques (Welcome To The Real World) dans la lignée de celle qu’il a offerte à IRM pour le 12e volet de nos compilations Twin Peaks justement sorti il y a quelques jours (le magmatique All Around You fait d’ailleurs écho à un morceau tout aussi incandescent de ce nouvel opus intitulé All Around Us) en groove astral downtempo (Technologique, We Human), de motorik du futur (Living Holograms, Out Of This Game, Main Street) en récréations techno-dance aux radiations saturées (Divergent Lines, Repeating) et aux crescendos puissants (Strong Addiction), Undermathic parvient à trouver un équilibre entre la dramaturgie et le ludique sans mettre son exigence de côté, une réussite propre à réconcilier toutes les oreilles et qui mériterait un bon coup de projecteur si nos confrères des magazines électroniques spécialisés n’étaient pas trop occupés à se la toucher en écoutant Daft Punk et Nicolas Jaar.

Autant dire que l’on attend désormais avec impatience le pendant atmosphérique et pianistique à ce déluge électronique, introduit ici par les plus ambient et méditatifs Disconnected et It’s Hard To Explain, qui s’appellera Moments and Places et sera beaucoup plus serein à en croire cette interview qu’Undermathic nous avait accordée en janvier dernier.


( RabbitInYourHeadlights )