Le streaming du jour #1996 : Masaya Kato - ’Contact’

Encore une belle année en perspective pour le label anglais Whitelabrecs, véritable réservoir de sounscapers ambient aussi talentueux que sous-exposés auquel on peut désormais ajouter le Japonais Masaya Kato, fascinant de grâce épurée sur ce troisième opus construit comme un dialogue entre Fender Rhodes aux accords étirés, silence, bruit statique et craquements de vinyle et de bandes magnétiques.

Passé par le label Time Released Sound de Colin Herrick avec Trace of Voices en 2015, le musicien originaire de Yokohama distille avec parcimonie les sonorités mélancoliques de cet instrument typique du jazz et de la soul des 70s comme autant de variations à peine perceptibles d’un même état d’âme à la croisée du spleen et de l’introspection, jouant sur l’écho, l’espace et le silence en modulant la présence du background de bruit magnétique jusqu’à son effacement pur et simple, comme une brise soufflant par intermittence sur les gouttes de pluie coulant le long d’une vitre que l’on regarde fixement.

Alors certes, le minimalisme assez radical des compositions fait que l’on a parfois l’impression d’un même morceau qui se poursuit d’un titre à l’autre mais les tonalités sont parfois bien plus différentes qu’il n’y paraît de prime abord, à l’image d’Erosion et A Sphere aux mélodies éteintes et rongées par le bruit statique, d’un Column un brin strident et inquiétant dont les crépitements évoquent un brasier ou du final Feathers Beside particulièrement désenchanté malgré ses chants d’oiseaux.


Streaming du jour - 26.08.2018 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Masaya Kato sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 17 novembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends