Ne manquez pas le Sulfure, festival de musiques singulières organisé par IRM et DCALC !

L’idée est née d’un premier concert organisé en compagnie de Des Cendres à la Cave au Vent Se Lève, tiers lieu d’art et de culture du 19e arrondissement de la capitale, le 31 octobre dernier. Un concert sombre et atmosphérique en phase avec nos préoccupations défricheuses et le cadre intimiste et cosy de cette belle petite salle à l’acoustique idéale, située au 181 avenue Jean Jaurès, entre les stations Ourcq et Porte de Pantin de la ligne 5 du métro parisien.

Cette première expérience réussie nous a donné envie d’aller plus loin, avec l’éclectisme et la passion parfois démesurée qui nous caractérisent. Pour sa première édition, le Sulfure Festival comptera ainsi pas moins de 30 artistes originaires d’une dizaine de pays, sur 11 dates réparties entre le 9 et le 31 mars, toutes programmées au Vent Se Lève qui nous fait l’honneur d’accueillir ce projet un peu fou et de s’y associer. Des concerts à petit prix, accessibles à tous, au tarif unique de 10 euros avec 3 musiciens ou groupes sur chaque soirée, pour lesquels nous vous conseillons tout de même fortement de réserver vos places via cette campagne de financement participatif qui sert également de prévente, car la jauge de la salle est limitée !



La programmation jusqu’ici (on vous réserve encore quelques surprises) :

- samedi 9 mars : soirée HEP - Paulie Jan + Witnesses Without Hands + Mod303 & the Shaders + Alexandre Navarro (DJ set)

- mardi 12 mars : tout dépendra de la réussite du crowdfunding !

- mercredi 13 mars : Helluvah + IDK | IDA + Cebe Barnes (DJ set)

- samedi 16 mars : soirée Charades électroniques - Christ. + Alexandre Navarro + Analept

- dimanche 17 mars : Giulio Aldinucci + Paskine + Waveland

- mardi 19 mars : thisquietarmy + Haxo + Ilia Gorovitz

- dimanche 24 mars : Chantal Acda + Miles Oliver + Julien Ledru

- mardi 26 mars : Jon Porras (Barn Owl) + Frédéric D. Oberland (Oiseaux-Tempête, Le Réveil des Tropiques) + Mathias Delplanque

- mercredi 27 mars : Strangelove + YN + Background (DJ set)

- samedi 30 mars : Seabuckthorn + Rach Three + CollAGE D

- dimanche 31 mars : Fuji Kureta + Mei + Ida Sofar


< rejoindre notre évènement facebook >

Musicalement, les curieux de métissages inclassables et aventureux seront servis, qu’ils soient amateurs de drone et d’ambient (thisquietarmy, Jon Porras de Barn Owl, Giulio Aldinucci), férus d’électronica et d’électro-pop (Christ., Fuji Kureta, IDK IDA), aficionados d’abstract hip-hop (Strangelove), amoureux de folk plus ou moins mélodique (Chantal Acda, Miles Oliver) ou expérimentale (Seabuckthorn) ou bien sûr inconditionnels d’indie pop/rock (Helluvah). Mais cette salle à taille humaine permettra aussi et surtout des échanges inédits entre le public et les artistes, via des workshops, des showcases sous forme de sessions enregistrées avant les concerts, ou simplement au bar entre deux sets puisqu’au Vent Se Lève, on est un peu comme dans son salon, la qualité sonore en plus : même si vous aviez déjà eu la chance de voir certains de ces artistes sur scène, vous ne les aviez jamais entendus dans de telles conditions. Pour vous faire une idée, jetez un oeil et une oreille au trailer ci-dessous, signé Nicotine :


Bien que la soirée d’ouverture soit prévue pour le samedi 9 mars avec une carte blanche au collectif électronica/ambient HEP, le coup d’envoi officieux du Sulfure sera donné un mois plus tôt, le 3 février, avec un concert solo d’Aidan Baker et The Eye of Time qui sera suivi d’une présentation du line-up via une séance d’écoute (rejoignez notre évènement facebook pour plus d’infos). Des pass y seront également mis en vente pour les spectateurs présents (5 soirées à partir de 40 euros, 11 soirées pour 100 euros avec accès VIP et des goodies), sous réserve des disponibilités restantes au terme de la campagne de financement.


En effet ces pass font également partie des contreparties proposées sur Ulule, en vue de rendre ce projet réalisable sans restrictions. Un premier palier à 4000 euros nous permettra ainsi d’avancer les frais de transport des musiciens et groupes programmés au Sulfure, de prendre en charge l’accommodation et le catering et de réaliser 30 sérigraphies de l’affiche officielle du festival. Mais vous vous en doutez, c’est tout de même très peu pour un projet de cette ampleur, et le festival resterait un risque financier pour l’équipe du Sulfure.

Nous vous proposons donc de nous aider à gonfler un peu ce chiffre dans les 30 prochains jours pour atteindre des paliers de 150% voire 200%.

Un second palier à 150% soit 6000 euros nous autoriserait à prévoir des cachets minimum pour tous les artistes quel que soit le nombre de tickets vendus, et à faire imprimer des posters et flyers en quantité pour promouvoir l’évènement.

Enfin, un troisième palier à 200% soit 8000 euros nous donnerait la possibilité de planifier une soirée supplémentaire le 12 mars, en partenariat avec Les Charades Électroniques qui co-signent également le concert de Christ. et Alexandre Navarro le 16 mars. La salle est d’ores et déjà réservée à cette date en cas de succès. Cette 11e soirée du festival compterait au moins deux musiciens et groupes internationaux. En outre, ce palier nous permettrait aussi d’envisager une ou deux dates décentrées pour emmener le festival sur d’autres territoires (Rennes, Amiens ou Lille sont en première ligne).


Pour nous soutenir, en plus de pouvoir réserver votre ticket pour chaque concert accompagné d’une compilation digitale des morceaux du line-up, de nombreuses contreparties sont mises à votre disposition via notre crowdfunding, du simple soutien libre au statut de "mécène du festival" avec implication le cas échant dans l’organisation de notre future édition 2020, en passant par les pass pour 5 ou 10 soirées (voire 11, donc), des affiches sérigraphiées, des paniers surprises avec goodies et CDs, des tickets boissons ou encore l’organisation en 2018 d’un concert de votre choix au Vent Se Lève en concertation avec les équipes d’IRM et DCALC.

Mais l’option à ne pas manquer, surtout si vous n’êtes pas sur place, c’est le "livestream" avec à la clé un accès privé à l’intégralité des concerts en direct de chez vous pour n’importe quel don d’un euro ou plus. Le Vent Se Lève possède en effet l’équipement nécessaire pour une retransmission en haute qualité sonore et vidéo.

Merci par avance pour vos contributions, vos partages, ou simplement vos présence si vous décidez de passer nous voir, on prendra un verre au bar en discutant musique et on vous présentera les artistes ! En attendant, suivez-nous sur facebook pour découvrir le reste du line-up et des bonus !

News - 06.01.2019 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 20 mai 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends