NERATERRÆ - The Substance of Perception

1. Shadows of Regret (feat. Northaunt)
2. To Reveal the Unseen (feat. Alexey Tegin from Phurpa)
3. Becoming the Nightmare (feat. New Risen Throne & Treha Sektori)
4. The Wicked Pulse of Conscience (feat. Taphephobia & Infinexhuma)
5. That Which Shall Not Be Witnessed (feat. Xerxes The Dark & Treha Sektori)
6. Beyond (feat. Ugasanie)
7. Echoing Scars (feat. Flowers For Bodysnatchers)

2019 - Cyclic Law

Sortie le : 26 avril 2019

Derrière le voile du cauchemar, l’ombre des regrets

Pour son premier long format, l’Italien Alessio Antoni a su s’entourer de pourvoyeurs d’atmosphères rituelles et enténébrées des quatre coins du globe. Le compère français d’Amenra (et alter-ego dark ambient de Throane) Treha Sektori, le Norvégien Northaunt, Alexei Tegin du collectif russe Phurpa, l’Iranien Xerxes The Dark, l’Australien Flowers For Bodysnatchers et le Biélorusse Ugasanie tous deux habitués des couloirs du label cinématographique Cryo Chamber, le Californien Infinexhuma ou encore son compatriote transalpin New Risen Throne... une liste de featurings impressionnante qui donne à The Substance of Perception des allures d’album collaboratif et pourtant, vision et cohésion sont bien les maîtres-mots de ce disque à mi-chemin du home studio et du caveau, dont la production organique ne tombe jamais dans les travers léchés et trop souvent désincarnés des sus-nommés Cryo Chamber justement.

Ambiances pluvieuses de film d’anticipation plombé (Shadows of Regret, The Wicked Pulse of Conscience) et litanies caverneuses de cryptes suintantes (To Reveal the Unseen, That Which Shall Not Be Witnessed) mènent le bal avec un sens de l’épure remarquable, les textures opaques et magnétiques nous aspirent dans leur purgatoire souterrain (Becoming the Nightmare, Beyond) et l’irruption d’un piano presque néo-classique sur fond de field recordings tristounets sur le mélancolique final Echoing Scars redonne s’il était besoin ses lettres de noblesse à un genre qui a souffert au fil des ans de quelques clichés persistants mais recèle toujours son lot de pépites évocatrices et habitées... la preuve.


( RabbitInYourHeadlights )


Disques - 05.09.2019 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 20 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends