Interview Analove My Log : 6. Norset.D

Si vous suivez nos publications les plus récentes, vous n’êtes pas sans savoir que notre webzine s’associe à l’événement Analove My Log qui se déroulera ce dimanche 3 mai, à 18 heures (midi à Montreal), en live sur Twitch. Quinze artistes affiliés au label Chez.Kito.Kat se produiront alors pour des sets de 15 à 30 minutes. Et comme nos mots sont parfois insuffisants pour offrir à ces artistes l’auditoire qu’ils méritent, nous avons décidé de leur laisser la parole en leur soumettant un court questionnaire. Jusqu’à dimanche, nous effectuerons donc un focus sur quelques-uns des artistes programmés.

Norset.D occupera toujours une place particulière dans les couloirs de la rédaction puisque l’excellent Oxymore était partagé en avant-première dans nos colonnes pour ce qui constituait le 2018ème et dernier volet de notre rubrique du "streaming du jour". Un an et demi plus tard, le disque du Franco-Luxembourgeois a régulièrement hanté nos boîtes crâniennes avec son IDM exigeante lorgnant aussi bien vers l’ambient que - plus subtilement - le big beat. Vivement une suite, que nous pourrions découvrir en fin d’année !

- Quels artistes ont particulièrement influencé ton parcours musical ?
J’ai toujours beaucoup écouté de musique grâce à mon père qui avait une bonne collection de vinyles. Il écoutait du rock, de la pop, en passant par le funk et la disco. J’ai découvert la musique électronique sur le tard. Le seul artiste électro que j’écoutais étant jeune était Jean-Michel Jarre.
Je suis parti en EVG à Berlin avec des potes. J’ai fini au Trésor ("une institution à Berlin") jusqu’au petit matin et ce fut la révélation, j’avais entendu ce que je voulais et il fallait que je produise la même chose !
Je me suis donc renseigné sur le matos etc... et j’ai trouvé ça fascinant... Petit à petit, j’ai avancé jusqu’au modulaire qui me comble sur tous les points. Pour résumer, des artistes comme Rone, Paul Kalkbrenner, Lucy, Florian Meindl, Clark, Björk et d’autres m’ont façonné et me façonnent encore.

- Peux-tu nous partager un coup de cœur artistique qui, d’après toi, reste trop confidentiel ?
Je dirais Ben Lukas Boysen qui sort un nouvel album le 1er mai d’ailleurs. Je trouve cet artiste très intéressant, sa musique me touche vraiment, toutes ses productions mélangent mélancolie et émotions j’adore ! (ndlr : nous ne pouvons qu’approuver, le Spells sorti par l’artiste en 2016 étant doublement chroniqué dans nos colonnes).

- Comment imagines-tu adapter ton set à cette "réalité virtuelle" ?

Pour ce petit live, j’avais quelques séquences modulaires à balancer et je voulais que ça reste quelque chose de brut et spontané. Par la suite, je vais chercher à remixer d’anciennes compos pour les rendre plus pêchues, tout en mélangeant mes dernières productions dans le set.

- Est-ce que le confinement t’a permis d’avancer sur de nouveaux projets ? Quelle est ton actualité musicale à venir ?

Cette période n’est pas forcément propice à la création me concernant car si rien ne bouge autour de moi, je ne peux rien sortir de ma tête... L’inspiration ne suit pas ... Cependant, j’ai quand même réussi à avancer sur mon nouvel album qui devrait, si tout va bien, sortir en novembre...


Interviews - 01.05.2020 par Elnorton


Partenariat : cinquième édition le 3 Mai pour "Analove My Log"

Certains secteurs de notre vie - culturelle, notamment - semblent en suspens, mais les artistes dynamiques parviennent néanmoins à trouver des alternatives à cette situation inédite de confinement. Aussi, le label Chez.Kito.Kat Records, bien connu des habitués de ces colonnes, proposera le dimanche 3 Mai 2020, en live sur Twitch, la cinquième (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 9 août 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends