;background-color:#">Rollier - Interaction Of Colors

1. Flowery Loft
2. Roulotte
3. Camaïeu
4. Holographic
5. Nothing Keep Us Awake At Night
6. Sacade
7. Écran
8. Vaze
9. Cosmologie II
10. Together We’re Better
11. Something Cool

2023 - Oreille Gardée

Sortie le : 17 mai 2023

Synesthésie cosmique pour un ex Depth Affect

C’est un peu par hasard que l’on est retombé il y a quelques semaines sur David Bideau et Rémy Charrier, beatmakers du duo Depth Affect qui firent les belles heures du glitch-hop sous nos horizons dans la deuxième moitié des années 2000, dans la mouvance de Prefuse 73 par exemple. Régulièrement chroniqué dans nos pages (cf. ici ou ), le projet avait pris fin en 2011 avec l’excellent 3e long format Draft Battle, et depuis, plus rien.

Si ce n’est que l’on n’avait tout simplement pas regardé au bon endroit... et cet endroit, virtuellement du moins, c’est le label Oreille Gardée, administré entre le Mexique et Lorient, avec lequel les deux musiciens semblent avoir des liens étroits, probablement même aux manettes de cette structure qui défend en tout cas depuis une petite demi-douzaine d’années leurs nouveaux projets respectifs : Escaton Skia, collaboration de Charrier avec un certain Nicolas Segovia dont la techno aux accents EBM semble marquée par une certaine nostalgie des années 80 (cf. notamment l’album Einleitung paru fin juin), et Rollier donc, alias de Bideau, que l’on retrouve souvent par ailleurs aux artworks des sorties du label en question.

3e opus en 6 ans de ce projet initialement techno, Interaction Of Colors change de braquet en abandonnant les beats au profit d’instrumentaux oniriques à la croisée de la kosmische musik, de l’ambient et du glitch, qui jouent de la répétition semi-aléatoire des arpeggiators (Roulotte, Vaze) ou doublent leurs nappes harmoniques d’improvisations de claviers bien senties (Camaïeu). On retrouve là quelque part l’ADN organique et mutant de Depth Affect, y compris pour l’abstraction des motifs (les voix en écho sur Flowery Loft ou les boucles de Something Cool) et un certain pointillisme glitch des textures (Holographic). Toutefois, ce sont désormais les synthés modulaires qui se taillent la part du lion, sur des morceaux aux atmosphères gondolées (Together We’re Better) évoquant à la fois Boards of Canada ou le Bibio des débuts et des musiciens plus électro-acoustiques tels qu’Alexandre Navarro ou x.y.r. pour cette prédominance de rêveries rétro-futuristes héritées de la musique allemande planante des années 70, celles de Tangerine Dream ou Klaus Schulze, dont la densité flirte parfois ici avec le drone (Nothing Keep Us Awake At Night, Cosmologie II).

Très réussi !


( RabbitInYourHeadlights )


- 20.08.2023 par RabbitInYourHeadlights