Christian Fennesz & Ryuichi Sakamoto - Cendre

1. Oto
2. Aware
3. Haru
4. Trace
5. Kuni
6. Mono
7. Kokoro
8. Cendre
9. Amorph
10. Glow
11. Abyss

2007 - Touch

Sortie le : 15 mai 2007

Les cendres du temps

Cendre, c’est la seconde rencontre en studio, deux ans après l’EP live Sala Santa Cecilia, de deux compositeurs d’exception qui jouent déjà régulièrement ensemble en concert depuis une dizaine d’années : le japonais Ryuichi Sakamoto, ex-claviériste du trio électro-pop Yellow Magic Orchestra connu notamment pour ses collaborations avec David Sylvian et ses bandes originales déchirantes pour Bernardo Bertolucci ( Le dernier empereur, Little Buddha ) ou Brian De Palma ( Snake Eyes, Femme fatale ), et l’autrichien Christian Fennesz, guitariste improvisateur et bidouilleur au laptop certes moins connu du grand public mais tout aussi talentueux, auteur d’une poignée d’albums d’électronica impressionniste et d’ambient crépitante influencés tantôt par la pop des Beach Boys tantôt par les murs de guitare de My Bloody Valentine ou le rock déconstruit de Sonic Youth, et croisé notamment aux côtés de Jim O’Rourke, Sparklehorse ou Sylvian, toujours lui.

Cendre, c’est une collaboration étalée sur trois ans, de 2004 à 2006, née d’un projet d’installation vidéo et sonore présenté cette année au Japon. Chacun avait d’abord travaillé de son côté, avant de se retrouver à New York pour confronter l’ensemble et finaliser l’enregistrement.

Cendre, ça pourrait être la rencontre fantasmée d’Erik Satie et de Stars Of The Lid : les notes du piano de Sakamoto qui s’égrènent, étayées par des nappes de claviers éthérées, formant ici une mélodie impressionniste mélancolique ou contemplative, là un lent martèlement dissonant et inquiétant, sur l’entrelac vaporeux des programmations et des réminiscences craquelées de la guitare électroniquement modifiée de Fennesz (qui laisse place sur Glow à la folk incertaine d’une guitare acoustique cahotante).

Cendre, c’est en quelques mots un monde qui s’éteint dans un lent crépitement puis semble renaître dans le souffle à peine perceptible d’une brise intermittente avant de disparaître pour de bon dans un silence pesant.

Cendre, c’est enfin et tout simplement le plus captivant et le plus envoûtant des albums d’ambient sortis en 2007.


( RabbitInYourHeadlights )

Disques - 23.12.2007 par RabbitInYourHeadlights
 


L'horizon 2018 de Rabbit - soixante EPs : #30 à #1

On les oublie souvent, ces courts-formats qui ont pourtant tellement à dire et n’ont parfois rien à envier en terme d’immersion et de fascination à leurs cousins plus étoffés, le supplément d’audace en plus. En témoigne ce cru 2018 assez exceptionnel du côté des EPs qui aurait pu sans rougir mériter une centaine d’entrées, si ce n’était le manque de temps (...)



Playlist IRM #1 - 'Piano (d)rea(l)m' par Rabbit

Nouvelle rubrique qui reviendra régulièrement sur votre webzine favori : la Playlist ! On démarre avec une sélection mélancolique pour les insomniaques férus de piano-néo-classique. A quatre exceptions près (notamment l’intro et la conclusion, indices des origines d’une passion pour le modern classical qui irriguait tout récemment ce bilan-fleuve), (...)



Chroniques // 18 juillet 2011
Alva Noto + Ryuichi Sakamoto

Cinquième et dernier volume de la série VIRUS imaginée par Alva Noto et Ryuichi Sakamoto, Summvs poursuit la voie défrichée par ses prédécesseurs : toujours la même charte graphique – un rectangle blanc, deux carrés de couleur – et toujours la même musique, hors du temps, minimaliste, lente, parfois abstraite toujours fascinante et pour finir (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 22 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends