The Black Angels - La Maroquinerie (Paris)

le 9/05/2008

The Black Angels - La Maroquinerie (Paris)

En ce début de soirée quasiment estivale, la salle de la Maroquinerie accueillait le combo texan The Black Angels pour sa deuxième venue en France, après sa première partie pour The Black Keys, le 1er mars 2007 à la Cigale (Paris).

Ce sont tout d’abord les Molly’s (www.myspace.com/mollysband), groupe picard, qui ont investi la scène.Agréable surprise. Une fois l’appréhension dépassée de craindre à leur mine juvénile que ce fussent des dérivés des Naast ou BB Brunes, on assista à des compos flirtant du côté des BRMC. L’honneur fut donc sauf pour une première partie. Certes, ils n’apportent rien de neuf dans le paysage international musical actuel, mais du sang neuf dans cette vague de groupes franco français qui font la couv’ de bien des magazines en nous faisant croire qu’ils sont tombés dans les biberons du rock. Alors souhaitons aux quatre membres de Molly’s, (Antoine, Benoit, Anderson et Hadrien) un peu plus de reconnaissance car leur Fast/slow Motion, Take my head, Feelin Satisfied,... méritent amplement d’être moins confidentiels et d’entrer dans les oreilles de plus de monde. Un set d’une demi-heure totalement maîtrisé et d’un intérêt plus que certain.

The Black Angels sont à l’heure et pendant plus d’une heure et demi nous ont offert un concert à l’image de leur dernier album : de l’art de faire de l’apesanteur avec la pesanteur ; plus atmosphérique sans volonté de mettre en avant plus un morceau qu’un autre ; de l’art de faire de l’esthétique avec une scène dépouillée. Si la majorité des titres joués ce soir en début de set est issue de leur premier album, Passover, le groupe texan en a profité pour faire découvrir leur nouvel album, Directions To See A Ghost . Black Grease fut carrément joué plus lentement et chanté plus calmement, rien de la fougue connue mais donnant ainsi une interprétation plus mystique et intéressante. Never/Ever fut l’occasion donnée à Christian de délaisser sa guitare et prendre la batterie, Stephanie Bailey assumant la partie percussion. La palme revient cependant à un de leurs plus morceaux de leur dernier album, The Return, interprétée en guise de final par Christian Bland, avec lequel fut enchainé I Wanna Be your Dog de The Stooges.

Et si la mort porte des plumes, je veux bien jouer avec elle ; en attendant les Black Angels m’ont mis en apnée chamanique.

- Setlist :
Young Men Dead
Sniper at the Gates Of Heaven
Mission District
Better Off Alone
Doves
Science Killer
Deer-Ree-Shee
Black Grease
Manipulation
Never/Ever
Empire
The First Vietnamese War/You on the Run
The Return/I Wanna Be Your Dog

- des photos : voir le site de Robert Gil les photos de Robert Gil des Black Angels à La Maroquinerie


( JohnSteed )

 


On recommande également :


The Black Angels : Sgt. Pepper's american psychedelic club band.

The Black Angels est LE groupe le plus jouissif du moment. Si, pendant les deux dernières années, vous êtes passé à côté de ce combo texan qui pourrait bien être aussi culte que The Doors, The Velvet Underground, Spacemen 3, j’en passe et des meilleurs, c’est seulement pour une des deux raisons suivantes : 1) pour des raisons uniquement masturbatoires, (...)



The Dandy Warhols : "aux crêpes etc" ?

Alors que continue depuis leur studio Odditorium de Portland le projet collaboratif Breathe Easy, entamé en octobre dernier, qui à terme devrait les mener à un album de 12 chansons au bénéfice de la protection de l’habitat naturel de l’Oregon via l’association Three Rivers Land Conservancy et verra notamment les participations de Saul Williams, (...)



Chroniques // 3 janvier 2007
The Black Angels

Le passé ne meurt pas. Si The Brian Jonestown Massacre a su réhabiliter la période musicale anglaise des 60’s, The Black Angels remettent au goût du jour la scène U.S. de cette même époque avec brio, classe et élégance. Passover sonne déjà comme un classique !




The Black Angels LIVE at Levitation pt. 1

The Black Angels - Live at Desert Daze, Moon Stage 10/13/2019

Alex Maas "Slip Into" Live in KUTX Studio 1A

Alex Maas "Too Much Hate" Live in KUTX Studio 1A

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


jeudi 14 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends