Mike Patton sur tous les fronts

En 2008, Mike Patton n’aura pas davantage de temps pour souffler que n’en trouvera l’amateur compulsif de musique indé. La preuve, il va me falloir prendre une sacrée respiration pour vous annoncer d’une traite tous les projets en route du côté de l’ancien leader de Faith No More et Mr. Bungle, également connu pour ses formations de métal alternatif Fantômas et Tomahawk.

Faith No More, parlons-en pour commencer puisqu’une compilation en trois CD, deux en guise de best of et un troisième de morceaux rares ou inédits, le plus souvent enregistrés live, vient de paraître début avril pour les dix ans de la séparation du cultissime groupe californien.

L’inventaire se poursuit avec la sortie en mars dernier de la BO du film noir A Perfect Place composée par Patton et distribuée avec ce court-métrage de Derrick Scocchera par son label Ipecac Recordings en édition spéciale CD + DVD (à noter que la bande originale en question dure le double du film, à savoir 40 minutes environ). Un extrait pattonien jusqu’à la moelle, pertinemment intitulé A Perfect Twist, est en écoute sur la page myspace du musicien californien.

De même, c’est Ipecac qui héberge l’excellent Dub Trio, dont le nouvel album Another Sound Is Dying paru fin janvier compte la participation de Patton au chant sur le morceau No Flag.

Cette année verra également la sortie d’une quatrième collaboration entre Patton (au chant), son ancien collègue bassiste de Fantômas et Mr. Bungle, Trevor Dunn, et le batteur Joey Baron, sous l’égide du compositeur et improvisateur new-yorkais John Zorn. A n’en pas douter, The Crucible devrait s’avérer aussi radical et flippant que ses illustres prédécesseurs Moonchild, Astronome et Six Litanies For Heliogabalus parus ces deux dernières années.

Au rayon des curiosités, Mondo Cane présentera cet été des reprises studio ou live de chanteurs populaires italiens des années 50 et 60, genre pour lequel Patton, épaulé ici par Aldo Sisillo, Roy Paci et un orchestre de 65 personnes, ne cache pas sa passion.

C’est d’ailleurs d’un plat italien de poisson cru que vient le nom Crudo, nouveau projet réunissant le grand Dan The Automator (Deltron 3030, Handsome Boy Modeling School...) et Patton, 7 ans après leur collaboration sur l’élégant Lovage (dont une suite déjà écrite devrait en outre paraître courant 2009). Un court extrait de Let’s Go en écoute sur myspace laisse augurer d’un résultat bien différent toutefois, puisqu’on croirait entendre une parodie de 50 Cent par Gonzales, avec une production à la Peeping Tom néanmoins. Diversion, critique du rap bling-bling ou simple délire, il faudra attendre la suite pour juger sur pièce, et d’ailleurs rien ne presse car malgré deux sorties scéniques prévues pour la fin du mois à San Francisco et Washington, l’album n’est encore une fois annoncé que pour 2009.

D’ici là, on devrait donc avoir l’occasion de croiser Patton dans le cadre de diverses collaborations plus ponctuelles. Celui que l’on surnomme "l’homme aux mille voix" interprètera ainsi, en vrac :

- Come Fly With Me, sur le troisième album solo de son compagnon de scène Rahzel, Greatest Knockouts The Album, Vol. 2, qui sortira également chez Ipecac courant 2008. L’ancien membre des Roots, réputé pour ses capacités de beatboxer utilisées notamment par Björk sur Medúlla (qui comptait également Patton au générique...) avait lui-même participé au projet Peeping Tom en 2006.

- Atlas Face, sur le premier album du groupe Umläut emmené par Bär McKinnon. Un univers fortement conseillé aux fans de Mr. Bungle, dont McKinnon fut le saxophoniste de 1989 à 2000, expérience qui n’a pas manqué de laisser des séquelles particulièrement évidentes sur cette collaboration, en écoute sur myspace avec d’autres extraits prometteurs.

- Larynx, où Patton joue de sa voix sur fond drum’n’bass hardcore signée Praxis, formation à géométrie variable du touche-à-tout Bill Laswell. Le nouvel album en question, intitulé Profanation (Preparation for a Coming Darkness), n’est sorti qu’au Japon jusqu’ici, allez savoir pourquoi.

- Last but not least, le crooner d’outre-tombe devrait apporter sa petite pierre à l’édifice Weather Underground, cinquième album de Massive Attack attendu comme le messie depuis trois ans déjà et dont on ne s’avancera à affirmer qu’il sortira bien cet été comme annoncé officieusement ici et là.

Enfin, s’il n’y avait rien dans tout ça pour contenter les fans de Fantômas, ils seront sans doute heureux d’apprendre qu’un nouvel album du combo (lequel compte dans ses rangs, outre Patton et Dunn, le chanteur/guitariste des Melvins, Buzz Osborne, et le batteur de Slayer, Dave Lombardo) est également prévu, mais cette fois encore pour 2009.

...ouf !

News - 13.05.2008 par RabbitInYourHeadlights
 


Kid Koala et Damon Albarn ont vu l'ours

Ce pourrait être l’avant-goût d’un retour au source pour Gorillaz ou plus vraisemblablement d’un nouvel opus de Deltron 3030 si souvent espéré bien que Del lui-même n’ait encore rien laissé filtrer : Kid Koala de passage il y a quelques jours à l’émission de radio new-yorkaise Beats In Space vient d’y jouer la démo d’une nouvelle collaboration avec Dan The (...)



Mike Patton & Jean-Claude Vannier

Pour parler de cet album dont la presse mainstream a déjà abondamment parlé, couvert d’éloges, magnifié, on voulait faire une chronique mesurée, instruite, presque blasée. C’était sans compter la présence d’un troll pernicieux qui s’est subrepticement glissé dans notre texte, peu de temps avant sa publication. Toute la réserve que nous voulions assumer a (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 19 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends