Flat Eric on the road again

Le 17 novembre prochain sortira sur le label parisien Ed Banger le troisième album de Quentin Dupieux, plus connu sous le nom de Mr. Oizo. Il fera suite à Moustache (Half A Scissor), deuxième opus warpien aussi passionnant que difficile d’accès paru en 2005 et à la BO de Steak, premier long-métrage de ce touche-à-tout joyeusement barré, sorti l’an dernier avec Eric et Ramzy en droogies pseudo-branchés d’un Orange Mécanique version fanclub des BB Brunes.

Pour nos lecteurs les plus jeunes ou les moins branchés électro, rappelons tout de même que Mr. Oizo s’était fait connaître en 1999 grâce à son single Flat Beat, qui mettait en scène la peluche Flat Eric dans un clip à deux euros devenu mythique :

L’album Analog Worms Attack avait suivi l’année d’après et quelque peu renversé les canons de l’époque avec des beats et claviers minimalistes dont la désinvolture quasi-morbide confinait autant au nihilisme qu’à l’abstraction, tout en s’avérant d’une efficacité groovy-esque paradoxalement imparable. Montrant le chemin à nombre de suiveurs pour la plupart infiniment moins talentueux, Mr. Oizo allait également influencer Tepr, moitié de feu Abstrackt Keal Agram, ouvrant indirectement la voie à toute une génération de musiciens électro/abstract français ainsi qu’à tout un pan minimal de la techno hexagonale.

Avec sa pochette parodiant une image culte du film expérimental de Buñuel et Dali, Un chien andalou, des morceaux sur myspace au son plus étoffé / belliqueux / dansant / pop (rayer les mentions inutiles) qu’à l’accoutumée (pour info, la page du bonhomme étant tout aussi décalée que sa musique, il s’agit dans l’ordre de Cut Dick, Positif, Blind Concerto, Two Takes It et Z) ou encore un dernier extrait, le flippant Bruce Willis Is Dead, en écoute ici, Lambs Anger ("La colère des agneaux" en VF, tout un programme) promet donc de s’imposer comme l’un des grands rendez-vous électro de cette fin d’année. Allez, plus qu’un mois.

News - 26.10.2008 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #1227 : Mr. Oizo - 'The Church'

L’album sort demain, la fièvre du samedi soir sur le dancefloor c’était hier, autant dire qu’on est à côté de la plaque pour parler de The Church mais quel meilleur hommage à faire à son auteur que d’associer au jour du seigneur ce drôle de manifeste ironique et déliquescent (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 8 août 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends