Risil - Non Meters Vol. 1

1. Risil Intro
2. There Has To Be
3. Everyone Else’s World
4. This Air I Breathe
5. Open Rendering
6. Was Once For Zanzo
7. Better Run
8. Son Of Yucatan
9. Start Slow
10. Oxygen Path
11. Implicate
12. Zantra
13. We Were Ruined Before We Started
14. Risil Outro

2009 - Important Records

Sortie le : 24 juin 2009

Ballotés par les rêves drogués de Scott Herren...

Après le psychédélisme sud-américain mâtiné d’expérimentations bruitistes de La Llama avec Savath & Savalas et celui, plus épique et lyrique mais tout aussi singulier, de Ice Capped At Both Ends avec Diamond Watch Wrists, Non Meters Vol. 1 voit Guillermo Scott Herren, avec l’aide précieuse de son comparse Roberto Carlos Lange (ROM, Helado Negro, Savath & Savalas), terminer son triptyque génialement drogué de l’année et en commencer un autre par la même occasion puisque les volumes 2 et 3 sont en préparation avec notamment l’arrivée de Stephen O’Malley aka Sunn O))), et d’autres collaborateurs dont les noms n’ont pas encore été dévoilés.

D’abord annoncé pour novembre 2008, ce premier album se sera fait attendre mais qu’importe, avec un tel casting nos deux compères pouvaient tout se permettre : John McEntire de Tortoise, Laurence Pike de Pivot et Zach Hill - déjà batteur pour Diamond Watch Wrists - se partagent les fûts, contribuant fortement à la désorientation de l’auditeur, l’ex Secret Machines Benjamin Curtis en remet une bonne couche derrière Herren et Lange aux effets de guitare pendant que sa compagne au sein de School Of Seven Bells, Alejandra Deheza, officie à la flûte ainsi qu’aux choeurs avec Herren toujours et Eva Puyuelo Muns de Savath & Savalas. Tyondai Braxton de Battles, quant à lui, fait des petits bruits avec sa bouche qui se mêlent discrètement aux percussions indociles de Lange et aux effets électroniques de Ryan Rasheed (collaborateur ponctuel de Prefuse 73) pour créer une trame sonore aussi captivante que déconcertante, entrelacs spacieux et luxuriant fait de bribes d’arrangements acoustiques signés Herren, de fragments mélodiques lumineux et de bourdonnements déroutants, quelque part entre psyché-folk et drone ambient, et riche d’influences allant de Moondog à Morricone mais surtout d’une rare liberté de composition et d’instrumentation.

Soit un véritable défit aux sens, que l’on ne pourra véritablement apprécier qu’en acceptant d’abandonner tout repère pour se laisser porter par les rêves agités de ses auteurs.


( RabbitInYourHeadlights )

Disques - 17.11.2008 par RabbitInYourHeadlights
 


Résurrection, signature et collaborations pour Scott Herren

Il ne manquait plus qu’un label, annoncions-nous en février dernier à propos de la sortie supposée prochaine du quatrième album de Savath & Savalas, projet à géométrie variable du virtuose Guillermo Scott Herren anciennement connu des amateurs d’électro libertaire sous le pseudo de Prefuse 73. Anciennement ? Pas tout à fait... car quelques mois (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 26 septembre 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends