Buck65 vire électro

Un an après son dernier album officiel, l’excellent Situation, Richard Terfry aka Buck65 met actuellement la touche finale à son nouvel opus annoncé comme plus électro par les chanceux ayant eu l’occasion d’en entendre récemment des extraits en concert. Une direction qui semble largement confirmée par le projet parallèle mené par l’auteur de Talkin’ Honky Blues, qui n’est autre qu’une collaboration avec la musicienne électro belge d’origine coréenne Joëlle Phuong Minh Lê révélée en 2006 sous le nom de Greetings From Tuskan par un premier album épique et aérien quelque part entre Alias et The Postal Service, Lullabies For The Warriors, dont elle prépare depuis déjà plus d’un an le successeur.

Au sein de Bike For Three !, Joëlle se charge toute seule de la musique et de la production tandis que Richard se contente d’écrire et de chanter. L’album, intitulé More Heart Than Brains, devrait voir le jour tout comme celui de Buck65 au début de l’année prochaine avec sans doute dans son tracklisting les trois superbes extraits en écoute sur Facebook ainsi que le morceau All There Is To Say About Love, interprété ici par Buck65 seul sur la scène du Troubadour à Hollywood en novembre 2007 :

Toutefois en attendant ces deux sorties et à l’approche des fêtes on a décidé de vous soigner en vous proposant les trois mixtapes de plus ou moins une heure chacun lâchés sur la Toile par le rappeur canadien entre août et octobre dernier, et en version éditée messieurs dames (merci au passage à l’inconnu qui s’est chargé de la découpe). Intitulés Dirtbike 1 (Lettersongs : Different Kinds Of Dirt), 2 (Rambler And The Free Spirit) et 3 (une mousse au premier qui en trouve le nom), ils voient en vrac les participations de Doseone, Jel, Sage Francis, Tunng (avec lesquels Richard avait partagé la scène pour un set semble-t-il mémorable aux Transmusicales de Rennes l’an dernier), Skratch Bastid, Electrelane, Buddy Peace, Stinkin’ Rich, Tom Inhaler, D-Styles, Andrew Glencross, Rodney Decroo, John Zytaruk, Barnes & Barnes, Graematter, Serafina Steer, Benjamin Blower, Charles Austin, Old Man Luedecke, Gabriel Minnikin, Jorun, Tiny Vipers, Moka Only, Jenn Grant, Cadence Weapon, Aupheus, l’ancienne petite amie française de Richard, Claire Berest, déjà entendue sur Secret House Against The World, et sa petite amie actuelle Emily Wells (pour les détails de qui est qui, qui fait quoi et où, voir le site officiel de Buck65 en cliquant sur "Love Letters" dans le menu sur la gauche).

Quant au résultat, dont vous pouvez déjà vous faire une vague idée avec les extraits des trois volumes en écoute sur myspace, c’est du très bon et ça devrait rappeler aux fans de la première heure le hip-hop foisonnant et brut de décoffrage des Man Overboard et autres Vertex. Et pour ceux qui commencent déjà à se poser la question fatidique à l’approche des bilans de fin d’année, "peut-on considérer ces mixtapes comme de véritables albums de Buck65 ?", la réponse est indubitablement oui, peut-être même les mieux construits et les plus aventureux depuis Square dont ils perpétuent régulièrement les contrepieds et emboîtements virtuoses.

Enfin, petit bonus non négligeable pour les anglophones en particulier, vous pouvez également retrouver en streaming le programme Drive présenté depuis la rentrée par Buck65 sur la radio nationale canadienne CBC, c’est par ici que ça se passe.

News - 07.12.2008 par RabbitInYourHeadlights
 


Playlist IRM #2 - '22 v'là Hand'Solo !' par Rabbit

22 années d’alt-rap dark et décontracté depuis sa création en 1996 par Thomas Quinlan que l’on avait eu l’occasion d’interviewer il y a 6 ans déjà pour notre série des labels à suivre, et pourtant Hand’Solo Records, défricheur pour Fake Four ou encore Marathon of Dope, demeure l’un des secrets les mieux gardés du hip-hop indé... voilà le pourquoi du comment (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 17 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends