Top albums - juin 2009

En ce début d’été, les esprits ont frappé à la porte des votants du FIR, et leur ont semble-t-il été de bon conseil.


JPEG - 8.4 ko
Sonic Youth - The Eternal dispo sur amazon.fr

1. Sonic Youth : The Eternal

Les esprits de Faust ou Dorian Gray pour commencer, dont Sonic Youth semble avoir reconduit le pacte avec ce 16ème album studio en près de 30 ans de carrière : la promesse de toujours éviter la routine et minimiser les concessions contre l’assurance d’une éternelle jeunesse que Kim Gordon et sa bande ont encore une fois mise à profit pour nous livrer l’un des meilleurs albums de leur discographie récente. Pas un Daydream Nation ou un Sister donc, ni même un Dirty, mais un excellent cru à la fois mélodique et nihiliste, subtil et combatif.


JPEG - 4.9 ko
Regina Spektor - Far dispo sur amazon.fr

2. Regina Spektor : Far

Regina Spektor s’y connait elle aussi en spectres, qui hantent si bien sa pop baroque aux humeurs changeantes. Parfois funèbre mais le plus souvent plus enjoué et coloré, ce cinquième opus de la chanteuse et pianiste russo-américaine, entourée ici de quatre producteurs particulièrement expérimentés, a su toucher les forumeurs grâce à cette interprétation à coeur ouvert qu’on lui connait surtout depuis son album précédent, l’acclamé Begin To Hope (2006).


JPEG - 10.3 ko
Kasabian - West Ryder Pauper Lunatic Asylum dispo sur amazon.fr

3. Kasabian : West Ryder Pauper Lunatic Asylum

Avec Kasabian enfin on s’attendait à retrouver l’esprit frappeur de Madchester qui présidait à leur éponyme de 2004, mais si son successeur Empire avait entamé un changement de cap non sans glisser vers une certaine facilité, le combo de Leicester retrouve aujourd’hui de sa superbe et s’invente même une personnalité avec ce précis de psyché-rock groovesque mâtiné d’électronique et zébré de guitares noisy, sans doute leur plus belle réussite à ce jour.


JPEG - 20.4 ko

Mais ça n’est pas tout, car d’autres grands esprits se sont rencontrés au pied du podium, et si celui de Mark Oliver Everett se perd un peu dans les redites mélodiques d’un Hombre Lobo aux allures de compilation un brin convenue, quelques superbes "chansons d’amour et de désir" n’en renouent pas moins avec l’esprit des Eels de Shootenanny !, tandis que les charmants fantômes 60’s de Stuart Murdoch malgré une ampleur de production pas toujours à la hauteur de la belle ambition d’écriture de son God Help The Girl, font jeu égal avec le nouveau labyrinthe musical des chicagoans de Tortoise : un Beacons Of Ancestorship qui fait naître des vestiges de ses ancêtres punk et jazz une forme inédite de math-rock synthétique et sursaturé pour un résultat toujours aussi mouvant mais plus efficace que jamais, influencé tout autant par les BO de Lalo Schifrin que par les musiques sud-américaines d’hier et d’aujourd’hui ou l’électro du label Warp.

Bonnes vacances à tous en compagnie peut-être de ces quelques galettes parmi d’autres, et rendez-vous fin août sur le forum pour élire l’album de l’été.



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 22 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends