Blockhead déjoue la routine

Disponible depuis novembre dernier au téléchargement via ninjatune.net où l’on peut également l’écouter dans son intégralité, le nouvel album de Blockhead sera édité en CD le 18 janvier par le label anglais auquel on devait déjà les deux premières réalisations du new-yorkais. L’occasion pour le beatmaker fétiche d’Aesop Rock (Spare A Match ou Daylight notamment, c’était lui), après le mélange de tension urbaine et de romantisme rétro du fabuleux Downtown Science (2005) en hommage aux bas-quartiers de Manhattan, puis l’approche pop rafraîchissante et bariolée du CD-R Uncle Tony’s Coloring Book en 2007, de renouer avec l’abstract luxuriante, cinématique et subtilement évocatrice de son premier opus Music By Cavelight (2003).

L’album, intitulé The Music Scene, contient les morceaux suivants :

1. It’s Raining Clouds
2. The Music Scene
3. Only Sequences Change
4. Which One Of You Jerks Drank My Arnold Palmer
5. Attack The Doctor
6. The Prettiest Sea Slug
7. The Daily Routine
8. Tricky Turtle
9. Four Walls
10. Pity Party
11. Hell Camp
12. Farewell Spaceman

"J’ai conçu chaque morceau comme un voyage musical", avoue Tony Simon, "avec l’ambition de raconter des histoires sans utiliser de mots". Et dès l’épique It’s Raining Clouds d’ouverture, on comprend aisément ce que l’américain a voulu dire : compos à tiroirs et influences allant du jazz au rock cosmique en passant par la soul, la drum’n’bass ou la musique ethnique, Blockhead, qui semble reprendre à la basse les accords de Smoke And Mirrors au début du captivant The Daily Routine évoquant l’addiction aux drogues, n’aura jamais été aussi près d’égaler son grand frère spirituel RJD2.

News - 13.01.2010 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #741 : Ghostpoet - 'Some Say I So I Say Light', Illogic & Blockhead - 'Capture The Sun' & Sole - 'No Wising Up, No Settling Down'

On joue aux degrés de séparation dans le streaming d’aujourd’hui avec les trois albums hip-hop les plus attendus de cette fin avril/début mai. Et si tous ne sont pas forcément à la hauteur de nos espérances, gageons qu’aucun d’entre eux ne laissera totalement indifférent les amateurs de rap alternatif à la fois accessible et (...)



Chroniques // 3 octobre 2017
Blockhead

S’il n’a pas chômé ces dernières années, Blockhead s’était surtout spécialisé dans les collaborations. Et si Capture The Sun, avec Illogic, parvenait à emporter la mise en 2013, la suite de ses aventures peinait à nous passionner autant.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 13 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends