The Ruby Suns - Flight Softly

1. Sun Lake Rinsed
2. Mingus And Pike
3. Cinco
4. Cranberry
5. Closet Astrologer
6. Haunted House
7. How Kids Fail
8. Dusty Fruit
9. Two Humans
10. Olympics On Pot

2010 - Memphis Industries

Sortie le : 1er mars 2010

Les pulsations ethno-troniques d’un rêveur californien

En écoutant le bien-nommé Flight Softly dans la rue, le casque vissé sur les oreilles, les plus imprudents et rêveurs de nos lecteurs auront peut-être l’impression eux aussi de bondir de nuage en nuage (cf. l’envoûtant Closet Astrologer et ses arrangements de harpes aux échos célestes), au gré des pulsations synthétiques de ces morceaux en apesanteur qui semblent avoir digéré la musique africaine comme n’y parviendront sans doute jamais le poseur Ezra Koenig et sa bande de vampires des charts new-yorkais, quelque part entre l’électro onirico-organique de Björk période Homogenic (pour le chant facétieux et les boucles hachées du tubesque Haunted House notamment) et les plus franches (et fraîches) réussites d’Animal Collective avant le poussif Merriweather Post Pavilion (cf. la ferveur ensoleillée de Cranberry).

Certes, ce virage tout électronique parfois tenté par ces réminiscences 80’s que l’on a l’habitude de honnir (les touches de saxo cheap sur Cinco, le calypso en caoutchouc de Dusty Fruit) en surprendra plus d’un. Mais si Ryan McPhun a choisi d’abandonner la spontanéité acoustique de Sea Lion avec ce troisième opus, c’est pour mieux hisser la musique des Ruby Suns vers de plus hautes sphères, amples comme jamais à l’image de la voix du néo-zélandais d’adoption qui semble glisser sur les nappes de claviers aériennes et autres programmations cosmiques avec la grâce majestueuse et le lyrisme décomplexé d’un Fyfe Dangerfield aux débuts des Guillemots, au diapason de cette petite merveille de synth-pop rétro-futuriste.


( RabbitInYourHeadlights )


CD - 13.01.2010 par Pol
... et plus si affinités ...
The Ruby Suns sur IRM - Myspace - Site Officiel