Top albums - janvier 2010

En ce début d’année et de décennie c’est par leurs envies de grandeur que les artistes plébiscités par les votants du FIR se sont distingués de leurs pairs. Il fallait tout oser, ne pas avoir froid au yeux ni craindre de frôler la grandiloquence, un pari réussi pour nos trois lauréats.


1. Owen Pallett - Heartland (lire notre chronique)

JPEG - 13.3 ko
Owen Pallett - Heartland disponible sur Amazon.fr

Ambition orchestrale tout d’abord pour Owen Pallett, ex Final Fantasy repassé sous son véritable patronyme pour ce troisième opus bien parti pour se faire une place au majestueux panthéon de la chamber pop dans la droite ligne de Sagittarius, Van Dyke Parks ou The Divine Comedy, grâce à ces cordes lyriques et légèrement emphatiques dont le canadien était déjà passé maître auprès d’Arcade Fire, Grizzly Bear ou The Last Shadow Puppets notamment. Autour d’un timbre de voix proche de celui de Tim Smith (Midlake), les orchestrations classiques se mêlent à d’autres plus atypiques, qu’il s’agisse de percussions, de synthétiseurs ou même de subtiles touches électroniques, lorgnant d’un côté sur le souffle minimaliste de Steve Reich pour mieux perpétuer de l’autre la limpidité atemporelle et un brin candide du Smile de Brian Wilson.


2. Tindersticks - Falling Down A Mountain

JPEG - 8.1 ko
Tindersticks - Falling Down A Mountain disponible sur Amazon.fr

Les Tindersticks quant à eux ne sont pas en reste côté arrangements, plus ou moins ouatés, lumineux ou même dissonants selon les morceaux de ce Falling Down A Mountain, successeur direct de leur Second Abum de 1995 qui mêle élégamment ballades soul ou jazzy, psyché-rock feutré et chevauchées à l’américaine. La confirmation d’un vrai retour en forme pour Stuart Staples et sa bande, initié en 2008 avec The Hungry Saw déjà passé au rang de classique.


3. Arnaud Fleurent-Didier - La Reproduction

JPEG - 5.3 ko
Arnaud Fleurent-Didier - La Reproduction disponible sur Amazon.fr

Enfin, Arnaud Fleurent-Didier était attendu au tournant après son admirable single France Culture qui renouait sous ses faux-airs bobo avec le tragique existentiel d’un Truffaut et les arrangements rétro-futuristes du meilleur de cette French Touch que l’ex Notre-Dame considère un peu comme sa famille de cœur. Si le résultat dans l’ensemble peut sembler en deçà du précédent Portrait du jeune homme en artiste dont le lyrisme lancinant et la luxuriance orchestrale culminaient quelque part entre Michel Legrand et Serge Gainsbourg, quelques sommets douloureux tels que le morriconien Si on ne se dit pas tout ou surtout l’épique et poignant Ne sois pas trop exigeant digne de Michel Colombier, doublés de subtiles pointes d’ironie anachronique (cf. My Space Oddity), finissent pas faire oublier les mimiques pleurnichardes à la Polnareff (L’origine du monde, ou Risotto aux courgettes) pour faire de La Reproduction un album des plus attachants.


Prêt d’une quarantaine d’albums cités par nos votants en janvier, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour multiplier les découvertes en février, une seule adresse : http://www.indierockforum.com, et rendez-vous en fin de mois pour nous faire partager vos coups de cœur.

Logo © Laura Dove


... et plus si affinités ...
Tindersticks sur IRM - Site Officiel - Myspace
Arnaud Fleurent-Didier sur IRM - Site Officiel
Owen Pallett sur IRM