Mais quand rattrapera-t-on Oval ?

En 1994 sortait Systemisch sur le label d’avant-garde électro Mille Plateaux, délaissant les claviers au profit de triturages numériques et autres maltraitages de CD pour inventer le glitch, expérimentant sur la composition aléatoire et la distorsion temporelle jusqu’à mener l’ambient et la méditation musicale dans des territoires (a)rythmiques où elle n’avait jamais encore mis les pieds. Oval était alors un trio, dont subsistera rapidement le seul Markus Popp, déjà qualifié dans les milieux autorisés de "nouveau Brian Eno".

Quatre ans plus tard, cet explorateur insensé est approché par Jim O’Rourke et David Grubbs pour travailler sur l’album Camoufleur de Gastr Del Sol, dont il enverra le post-folk déconstruit dans les étoiles à coups d’infra-modulations souterraines et autres subtiles zébrures d’électronica minimaliste.

2001. Björk sample Aero Deck, extrait de l’album Systemisch, ralenti en background du merveilleux Unison pour clore son non moins superbe Vespertine, un album où l’on retrouve notamment Matmos et Olivier Alary (Ensemble) qui n’auraient sans doute jamais fait la même musique sans Oval. La boucle est bouclée, la pop la plus aventureuse de l’époque a digéré l’avant-garde la plus pointue de la décennie précédente, et après le plus ardu Ovalprocess (2000), celle que forge alors Markus Popp avec Ovalcommers paru cette même année 2001 chez Thrill Jockey, plus impressionniste, organique et instable que jamais, est une fois encore bien trop en avance sur son temps. Il est l’heure pour le précurseur allemand de se retirer.

2010. Markus Popp, enfin rejoint par les plus talentueux de ses héritiers, en tête desquels Tim Hecker, Alva Noto, Fennesz ou encore Jan Jelinek, revient après sept années de silence sur le devant de la scène électro avec une nouvelle gageure, composer un double album de 70 morceaux. O, à paraître le 7 septembre toujours chez Thrill Jockey, sera précédé demain sur ce même label par l’EP Oh  : 15 titres pour 25 minutes de musique, voilà qui ressemble déjà à un bon aperçu. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il faudra patienter jusqu’à un nouveau pressage puisque les 1000 exemplaires de cette première édition en vinyle 12" sont tous partis à la pré-commande. La bonne étant qu’en attendant, l’EP est intégralement écoutable en streaming sur le site de Thrill Jockey, et qu’il s’agit là d’une nouvelle évolution pour son auteur. "Après des années de dissections et de déni je voulais essayer de faire de la "vraie" musique pour changer. Mon objectif pour les pistes courtes de la face B était d’atteindre la sensation d’un son familier, comme une sonnerie de téléphone portable", explique-t-il. "Même s’il m’a fallu des années pour abandonner l’aspect technologique, les pistes elles-mêmes sont plus ou moins enregistrées live, et à partir de là j’envisage de faire évoluer cette configuration comme un véritable groupe." Markus Popp, réputé pour utiliser ses propres softwares sur des laptops en cascade, se serait ainsi contenté d’un PC de base et de logiciels libres pour composer, explorant avec virtuosité les gammes d’harmonies pour approcher des horizons mélodiques aux couleurs inhabituelles pour lui, proches d’une forme virtuelle et abstraite d’électro-acoustique qu’il avait déjà timidement abordée entre deux nuages de bruit blanc sur le fascinant So en 2003, fruit d’une collaboration éponyme avec la vocaliste japonaise Eriko Toyada - sauf que cette fois, il y a même une batterie... mais une "vraie", allez savoir ?

Pour en revenir à l’album, il sera disponible avec quatre pochettes différentes, et la version vinyle, limitée au contenu du premier CD, renfermera 6 morceaux inédits en plus de comporter les 70 pistes des deux CD au format numérique. On vous engage donc à garder un oeil sur le site du label pour ne pas rater le coche cette fois, d’autant que le premier extrait disponible, intitulé Ah !, dépasse encore en grâce, en mélancolie et en liberté les plus belles réussites de l’EP :

Oval - Ah !
http://downloads.pitchforkmedia.com/Oval%20-%20ah!.mp3

Au petit jeu de celui qui ira le plus loin avant tout le monde dans les limites d’un relatif confort d’écoute, il semble décidément difficile voire impossible de rattraper Oval...


News - 14.06.2010 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Oval sur IRM - Bandcamp