Les Marquises ne chantent pas Brel

Et bien que le nom du trio fasse référence au dernier morceau du dernier disque du grand Jacques, la musique des Marquises est toute autre.

Marqué par la volonté de sortir des sentiers contemplatifs et oniriques explorés avec son groupe Immune, Les Marquises est avant tout le projet de Jean-Sébastien Nouveau. Pas vraiment un novice, Jean-Sébastien ! Il multiplie les projets et on le retrouve ainsi également dans Recorded Home et Colo Colo, deux groupes aux univers musicaux aussi éloignés l’un de l’autre qu’ils peuvent l’être de celui d’Immune. Pour résumer : un touche-à-tout infatigable.
Fidèle à son credo, c’est encore une nouvelle facette de ses explorations musicales qu’il présente au sein de ses Marquises. C’est lui qui est à la base des démos, c’est aussi lui qui en a écrit les paroles et encore lui qui a façonné les lignes de chant. Pourtant, ce n’est pas lui qui chante. Car derrière l’instrumentation foisonnante de chaque morceau, on trouve la voix de l’Américain Jordan Geiger (leader d’Hospital Ships et de Minus Story - dont Jean-Sébastien apprécie grandement l’album No Rest For Ghosts de 2005 - que l’on a également vu officier derrière les claviers ou la trompette de Shearwater). Une collaboration à distance, de celles que seul l’internet peut rendre possibles puisque tout s’est passé par échange de fichiers.
Quant à l’enregistrement et aux arrangements, ceux-ci se sont fait à quatre mains : le batteur Jonathan Grandcollot (membre des très intéressants Pan Pan Pan et Robe Et Manteau) venant compléter la formation pour laquelle, en plus des baguettes de son instrument de prédilection, il tient la basse, manipule diverses percussions et même quelques claviers à l’occasion.

Un trio dont la musique montre un goût prononcé pour l’amalgame incertain : inquiète mais lumineuse, minimaliste mais également foisonnante puisque trompette et clarinette viennent régulièrement compléter une rythmique très travaillée où orgues, guitares et percussions ne cessent de dialoguer. Quelque chose comme un post-rock tendu et organique qui aime les chemins de traverse, avec de gros morceaux de drone dedans.

Un premier album, Lost Lost Lost, est à paraître le 2 novembre prochain chez Differ-ant mais l’on peut d’ores et déjà sa familiariser avec la musique de ce singulier projet via le netlabel Beko, le trio offrant un premier E.P. quatre titres téléchargeable gratuitement.
Au menu, le single Sound And Fury issu de l’album mais également sa version alternative ainsi que deux remixes du premier (Only Ghost Mix signé Volcano The Bear, tout en voix et trompette presque synthétiques) et du cinquième titre de l’album (Comme Nous Brûlons Remix, magnifique divagation électronique que l’on doit à Gareth S. Brown, membre fondateur des fondamentaux Hood). Bien évidemment, il y a autant de différence entre le single Sound And Fury et sa version alternative qu’entre ces deux remixes et leurs versions originales présentes sur l’album, mais on y retrouve toutefois ce qui fait incontestablement de Lost Lost Lost une grande réussite : l’évidence mélodique.

De quoi patienter jusqu’en novembre et, espérons-le, susciter l’envie d’en savoir plus. Et si tel était le cas, ou pour les plus pressés, on notera que l’on peut se procurer sans attendre le post-rock passionnant et passionné de Lost Lost Lost via le site officiel du groupe contre dix euros.

Tracklist Beko 4 Titres  :

1. Sound And Fury

2. Only Ghost (Volcano The Bear mix)

3. Sound And Fury (alternative version)

4. Comme Nous Brûlons (Gareth S. Brown remix)


La vidéo de Sound And Fury par Lenki Alheilig.

Les Marquises - Sound And Fury from LES MARQUISES on Vimeo.

News - 19.09.2010 par leoluce
 


Interviews // 9 novembre 2010
Un naufrage rêvé sur Les Marquises

Entretien avec Jean-Sébastien Nouveau, tête pensante à l’origine d’un archipel musical inquiet et fougueux, Les Marquises. Cartographie détaillée de leur premier album, Lost Lost Lost.



News // 26 février
Nos 12 vidéos du moment (#1)

Place aux images, même si cette nouvelle rubrique IRM n’est pas exactement vouée à se passer de mots. Elle nous donnera en effet l’occasion de nous pencher régulièrement sur des albums laissés de côté faut de temps ou des singles annonciateurs ou non de sorties attendues. Animée par Nick Uff, auteur du fameux clip de Portishead The Rip, on doit aux (...)



Chroniques // 5 février 2017
Les Marquises

Sur A Night Full Of Collapses, Les Marquises se baladent la nuit en fuyant la lumière. Au début on les devine mais on finit, comme à chaque fois, par ne voir plus qu’eux.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 30 septembre 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends