Busdriver en quatrième vitesse

Déjà au travail sur le successeur de Jhelli Beam et alors que se profile pour la mi-novembre un 7" en collaboration avec Deerhoof, Busdriver nous régale en attendant d’une mixtape en libre téléchargement sur son site officiel contre une simple adresse email, et de l’étonnant premier extrait aux allures de psché-pop épique du premier album de son nouveau groupe Physical Forms à paraître courant 2011 (on comprend mieux sachant que le bonhomme s’est associé pour l’occasion avec des membres de The Mae Shi) :

MP3 - 3.4 Mo
Physical Forms - Wax On

Comme de coutume il y a à boire et à manger sur Computer Cooties, qui lui permet de retrouver quelques-uns des producteurs de l’album sus-cité, notamment Daedelus et Free The Robots (pour un superbe Unibrow sur lequel erre la voix de Björk sur fond de relents éthio-jazz). Nosaj Thing, lui-même remixé par Daedelus entre autres talentueux représentants de la scène électro de Los Angeles (Dntel, Teebs et Take en tête) sur un mini-album sorti aujourd’hui chez Alpha Pup, étant absent cette fois mais faisant l’objet d’une fascinante relecture électro/beatbox par le rappeur californien, qui livre également une version presque glitch-hop du très déconstruit End Game d’Anti-Pop Consortium extrait du récent Fluorescent Black, ainsi qu’une fausse reprise du Dear God des Monsters Of Folk renommée... Deer God.

On notera également un featuring cosmique à souhait de l’omniprésent Flying Lotus et la présence des berlinois de Modeselektor en remixeurs de luxe, leur monolithique Beats Way Sick signé l’an dernier en trio avec Apparat et déjà présent sur l’édition limitée de leur premier album éponyme Moderat complétant par ailleurs le tracklisting.

Mais si le rappeur excentrique - qui vient en outre de s’associer avec son compère Nocando au sein de Flash Bang Grenada pour redonner sa voix à un hip-hop électronique devenu majoritairement instrumental - se fait remarquer ces jours-ci, c’est avant tout en tant que producteur pour 2Mex, légende vivante de l’underground de LA de retour chez Strange Famous Records depuis le 26 octobre, avec notamment le morceau Career Suicide For Dummies sur lequel Busdriver met de côté son flow mitraillette pour signer la plus belle production de l’album, à la fois baroque et féérique avec son sample bollywoodien passé en avance rapide.

Hommage à son noyau dur de fans né d’une promesse à son nouveau boss de label Sage Francis de freiner sa tendance prolifique le temps de tirer la quintessence de sa discographie (35 albums à peu de chose près, en solo ou avec ses diverses formations The Mind Clouders, Of Mexican Descent, $martyr et surtout The Visionaries), My Fanbase Will Destroy You dont les deux-tiers des titres sont disponibles à l’écoute sur myspace permet à l’imposant chicano au flow nasillard de retrouver Nobody son complice de SonGodSuns, Ikey Owens de The Mars Volta formant avec lui le duo Look Daggers ou encore Deeskee et Stacey Dee côtoyés au sein de The Returners, entre autres apparitions plus vendeuses et non moins triées sur le volet de Murs (Felt, Living Legends), Prince Po (Organized Konfusion) ou encore Ceschi Ramos patron du label Fake Four Inc. aux manettes de l’ironique et spleenétique Dead Deer Diary, dont l’abattage surabondant permet à 2Mex de rivaliser avec les numéros les plus volubiles de notre chauffeur de bus favori.

News - 02.11.2010 par RabbitInYourHeadlights
 


7 IRM Breaking News #1 : Witxes, Busdriver, sink \ sink, etc.

Ceci est la nouvelle rubrique régulière d’IRM, regroupant les nouvelles fraîches recueillies par l’équipe du Mag et les membres assidus du Forum Indie Rock. Pour réagir à ce fil news, deux adresses : http://www.indierockforum.com http://www.facebook.com/indierockmag 1. Busdriver (hip-hop baroque) Le Californien Busdriver ressortira cet été en (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 15 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends