Fuji Kureta - See-Through

Qui aurait pu prédire que le meilleur album de pop électronique de ce début d’année nous viendrait d’Istanbul et tiendrait sur 8 morceaux pour une demi-heure à peine ?

1. Dive
2. Rope
3. Finis-terre Voir la vidéo Fuji Kureta - Finis-terre
4. What If
5. Spectra
6. Lux
7. Credo
8. Diaphanous

date de sortie : 29-04-2011 Label : 23 Seconds Netlabel

Certes, il eut fallu pour cela avoir fait connaissance avec le beatmaker Sahin Kureta et la chanteuse Deniz Öztürk via leur EP Sweets offert l’an dernier par l’intermédiaire du netlabel slovaque Gergaz, et quand bien même l’élégance downtempo des programmations du premier à la frontière de l’IDM, du trip-hop et du jazz, alliée à la grâce lounge et légèrement éteinte des mélodies vocales de la seconde en anglais comme en français nous auraient-ils agréablement rappelé les collaborations aériennes entre Alias et Tarsier, rien pour laisser présager de la dimension aventureuse et de la virtuosité révélées par ce See-Through aux lignes épurées et pourtant d’une densité profondément immersive.

Car là où Sweets prenait bien soin de ne pas déborder de son cadre chill-out, ce premier véritable opus accentue d’emblée les contrastes, entre programmations rêveuses et beats oppressants, vocalises innocentes et distorsions inquiétantes, nappes planantes et emballements épiques, abstractions futuristes et gimmicks acid house tout droit repêchés des 90’s. Contraste également entre le groove subtilement arythmique instauré par Sahin et le lyrisme de Deniz dont le chant se fait cette fois nettement plus expressif tout en demeurant à la frontière de l’atonalité sur Finis-terre, chanson francophile que l’on pourrait voir comme un clin d’oeil aux Anglais Saint Etienne si d’autres influences ne s’imposaient ici de façon bien plus évidente.

Imaginez donc Björk composant Debut à l’ère du label Tympanik Audio et de la bass music, Lali Puna produits par Plaid ou un Lamb qui aurait vu Lou Rhodes s’associer à Squarepusher au lieu d’Andy Barlow, et vous aurez déjà une petite idée du résultat, tant musical que vocal d’ailleurs puisque le chant se fait ici prépondérant, véritable repère organique dont les acrobaties paradoxalement désarmantes de naturel nous guident au fil (d’Ariane) des circonvolutions électroniques avec un aplomb constant et rassurant.

A télécharger toujours librement mais du côté de la Suède cette fois via le netlabel 23 Seconds, en espérant que ce duo particulièrement prometteur bénéficiera enfin de la visibilité qu’il mérite.

Chroniques - 15.05.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


Interviews // 9 novembre 2012
Interview sur un nuage - 2/ Fuji Kureta

Les plus fidèles de nos lecteurs auront certainement remarqué des messages subliminaux distillés ces dernières semaines sans ostentation dans nos pages, concernant un ambitieux projet prévu pour les fêtes de fin d’année. Coupons court au mystère, si ce n’est au suspense : il s’agit d’une compilation, entièrement composée de morceaux inédits que nous ont (...)



Le streaming du jour #1261 : Fuji Kureta - 'Yetunde EP'

Si l’on avait aimé Andrey, et pas qu’un peu, le duo d’Istanbul y perdait quelque peu en magnétisme et en mystère ce qu’il gagnait en efficacité et en urgence. Qu’importe, quelques mois après la sortie de ce second long format, voilà que l’on retrouve intacte cette fascination ressentie pour See-Through, dont Yetunde affine encore les (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 24 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends