Lawrence English et Minamo documentent leurs rêveries pastorales

Après les vagues d’infrasons de Steinbrüchel, les douces harmonies réverbérées de Chihei Hatakeyama ou l’ambient-folk solaire d’Anonymeye cet été (ce dernier via le sous-label Something Good), la rentrée s’annonce tout aussi chargée du côté de Room40 qui fêtait un peu plus tôt dans l’année ses dix ans d’activité, compilation libre à l’appui.

Au milieu de toute cette effervescence micro-sonique, outre Pimmon et ses boucles abstraites de drones mélancoliques, c’est comme souvent le quatuor japonais Minamo qui retient toute notre attention avec le premier extrait de son nouvel opus Documental à paraître le 30 septembre prochain sur le label de l’Australien Lawrence English (avec eux en concert à droite sur la photo), lequel s’est chargé cette fois encore de la post-production et du mastering de l’objet.

Minamo - Bound Letters by ROOM40


Un premier titre aux percussions cristallines toujours très présentes mais qui semble reléguer au second plan les bribes de mélodies acoustiques encore prépondérantes sur le superbe Durée ou même l’ouverture du récent live Tasogare signé en début d’année avec l’équipe du label 12k, pour toucher à quelque chose de plus erratique et aussi plus mystique, sous l’influence évidente des musiques rituelles japonaises.

Quant à Lawrence English, auteur l’an dernier avec les mêmes Minamo du solennel A Path Less Travelled aux déferlantes ambient majestueuses (et par ailleurs, plus récemment, de l’hypnotique Acute Inbetweens enregistré à partir de bruits d’objets avec le percussionniste Stephen Vitiello), il sortira lui-même son nouvel album The Peregrine dès mardi mais chez Experimedia et en vinyle seulement, de quoi faire rager les dépendants du mp3 ou du format CD pour peu qu’ils apprécient comme nous ce genre de monuments célestes pour cathédrales à ciel ouvert :

News - 18.09.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


Le glitch mélodique de FilFla débarque chez Room40

Auteur de trois albums depuis 2005 sur les labels japonais Plop puis Headz (auquel on devait déjà, respectivement, les sorties de ses groupes Fonica et Installing), c’est aujourd’hui chez Room40 via Someone Good que l’on retrouve le tokyoïte Keiichi Sugimoto, talentueux guitariste et bidouilleur du combo glitch-folk Minamo qui avait lui-même élu (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 22 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends