BBF invente la techno de chambre... mais sans les machines

Alors même que l’éponyme d’Emika n’en finit plus de squatter les platines des amateurs de pop électronique crépusculaire et sensuelle, la Berlinoise délaisse ses atmosphères dubstep le temps d’une collaboration avec le Brandt Brauer Frick Ensemble, nouvelle incarnation du trio techno-jazz Brandt Brauer Frick qui réinterprète son single Pretend en mode plus funky quoique toujours aussi troublant et hypnotique :

The Brandt Brauer Frick Ensemble feat. Emika- Pretend by  !K7 Records


Prévu pour le 25 octobre chez !K7, soit tout juste un an après l’excellent You Make Me Real qui nous avait révélé en novembre dernier leur mixture d’électro minimale, de claviers jazzy et de percussions live, les Allemands Daniel Brandt, Jan Brauer et Paul Frick seront rejoints sur Mr. Machine par sept musiciens rompus au jazz comme au classique et issus de diverses formations contemporaines (Kaleidoskop, Formelwesen, Adapter ou encore l’Ensemble Modern), se constituant en véritable petit orchestre de poche armé de cuivres, de vents et autres percussions comme on peut le voir sur cette version live interprétée plus tôt dans l’année à Bruges, toujours avec Emika que Paul Frick avait déjà invitée a donner de la voix sur son single I Mean en tout début d’année :


On note même la présence d’un clavier Moog derrière lequel officie Jan Brauer. "Il est amplifié par un ampli de basse", explique Paul Frick. "Néanmoins, à part ce synthé le nouvel album est entièrement acoustique. (...) You Make Me Real était très "produit", mais sur Mr. Machine il n’y a rien de tout ça."


Parmi les autres relectures présentes sur l’album qui ne comporte pour seul véritable inédit qu’un titre éponyme en intro, on notera le fameux single Bop dont la vidéo nominée à diverses récompenses avait largement participé au succès du premier opus du trio :


... une reprise d’On Powdered Ground de la Danoise Agnes Obel rebaptisé pour l’occasion On Powdered Ground (Mixed Lines), ou encore le titre 606’n’Rock’n’Roll du DJ - danois également - James Braun (ça ne s’invente pas), revisité cet été en session live pour The Guardian quelque part entre techno de chambre et BO de thriller épique à la Schifrin :

News - 15.10.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #693 : Brandt Brauer Frick - 'Miami', Low - 'The Invisible Way' & Suede - 'Bloodsports'

Triple streaming aujourd’hui autour de trois albums particulièrement attendus ce mois-ci. Entre le nouveau brûlot transgressif d’un trio allemand en perpétuelle réinvention, la dernière pierre à l’édifice d’un d’un pilier indie d’outre-Atlantique rarement décevant et le comeback discutable d’un mythe anglais écorché par le poids des années, un seul et (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 19 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends