Sole, Skyrider et Carla Bozulich relèvent le challenge

Sorti hier sans prévenir chez Fake Four, le nouvel EP de Sole & The Skyrider Band avait pour la première fois la tâche de nous faire oublier une déception, celle d’ Hello Cruel World dont l’approche plus frontale et un brin racoleuse à l’opposé des deux chef-d’oeuvres précédents aura paradoxalement mis en lumière cet été le projet du rappeur toujours barricadé à Denver et de ses compères floridiens. Heureusement, si l’on a pas encore trouvé où vous faire écouter les quatre titres de ce Challenger, les quelques extraits disponibles sur le site du label (même décalés, Infanticide cachant en réalité un passage de Challenger, ce dernier un bout d’All American Gangster et ainsi de suite) devraient suffire à rassurer les plus sceptiques.

Car Challenger, référence à la désintégration de la navette spatiale américaine du même nom en 1986 a beau être présenté comme le compagnon d’ Hello Cruel World, ce sont bien les atmosphères lancinantes et apocalyptiques de Plastique qui semblent présider aux empilages glitch d’un titre éponyme malmenant le chant déjà bien torturé de Carla Bozulich (Evangelista) en invitée de luxe, et la rage contenue du premier opus qui rejaillit sur le tempétueux Write Or Die. Même les expérimentations plus éthérées du projet Desert Eagle semblent avoir laissé des traces sur All American Gangster, et que dire de l’envoûtante Alexandrah des Solillaquists Of Sound (au travail quant à eux sur le double album The 4th Wall censé clore leur Listener’s Trilogy ) échouant elle aussi pour notre plus grand bonheur à offrir un peu de glamour au résolument sombre Infanticide en ouverture.

Fortement conseillé, quitte à croquer la pomme empoisonnée s’il le faut vraiment.


Edit du 14/12 :

Un premier extrait en écoute vient de tomber :

Infanticide feat. Alexandrah of Sollilaquists Of Sound by sole...

News - 13.12.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


Interviews // 19 mai 2008
Sole à l'abordage d'Indie Rock Mag

Quand l’un des musiciens les plus foisonnants et passionnants des années 2000 accepte de se confier à un admirateur avoué de ses albums enregistrés sous les alias Sole et Mansbesfriend, il ne fait pas les choses à moitié. Ses sources d’inspiration, ses engagements personnels, politiques et musicaux, les débuts d’Anticon et son mode de fonctionnement, (...)



Tortoise, Sole et Merck Records à l'honneur sur les ondes d'IRM

Quelques remaniements cette semaine pour composer avec les disponibilités de chacun et vous permettre de revenir sur des programmes que vous aviez pu manquer jusqu’ici, mais les journées thématiques sont désormais bien ancrées dans le fonctionnement d’IRM Radio et cette fois c’est au tour du Samedi indé d’accueillir notre artiste, ou plutôt notre (...)



Sole And The Skyrider Band

Entouré d’un producteur dub inventif, d’un multi-instrumentiste virtuose et d’un batteur inspiré, le chef de file du label Anticon livre un nouveau chef-d’oeuvre hybride et inclassable, quelque part entre électronica angoissée, hip-hop urgent, folk luxuriant et rock désespéré.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 20 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends