Le streaming du jour #332 : Krzysztof Penderecki & Jonny Greenwood - ’Threnody for the Victims of Hiroshima / Popcorn Superhet Receiver / Polymorphia / 48 Responses to Polymorphia’

En choisissant de rendre hommage à deux pièces pour orchestre à cordes parmi les plus anxiogènes du compositeur Krzysztof Penderecki, soit Thrène à la mémoire des victimes d’Hiroshima (1960) et Polymorphia (1961), le guitariste de Radiohead est en terrain connu, lui qui n’avait pas manqué de s’inspirer de la tension dramatique et des troublantes dissonances du Polonais pour ses BO de There Will Be Blood et Norwegian Wood (en attendant The Master  ?).

Il est bon de rappeler à ce titre que ces deux compositions de Penderecki avaient elles-mêmes été utilisées au cinéma, la première par Alfonso Cuarón pour Les fils de l’homme, et la seconde à trois reprises au moins, dans L’exorciste (William Friedkin), Shining (Stanley Kubrick) et le plus anecdotique État second (Peter Weir) : le fait que ces films soit étalés sur quatre décennies en dit aussi long sur leur modernité que les deux suites composées par Greenwood en réaction à leur atmosphère et à leurs structures musicales respectives, Popcorn Superhet Receiver et 48 Responses to Polymorphia.

L’occasion pour l’Anglais de rencontrer son idole lors d’un concert commun à Wroclaw en septembre dernier (avec également Aphex Twin !) puis en studio à Cracovie puisque les pièces de Penderecki ont été réenregistrées pour l’occasion par l’ensemble polonais AUKSO sous la direction du maestro lui-même, le chef d’ensemble Marek Moś s’étant chargé de conduire celles de Greenwood, encore peu coutumier du fait.

Sans surprise, et bien que 48 Responses to Polymorphia nous ménage quelques accalmies plus mélancoliques au milieu de ces éprouvantes évocations de peur et de chaos, l’album sorti hier chez Nonesuch s’avère aussi imprévisible que flippant, et s’écoute via NPR mais plus pour bien longtemps.


Edit :

Le lien étant mort, quelques vidéos pour compenser, d’abord des deux pièces de Penderecki interprétées par l’Orchestre Symphonique de la Radio Nationale Polonaise et l’Orchestre Philharmonique de Varsovie tous deux dirigés par Antoni Wit :


... puis des deux suites de Greenwood en concert, la première à défaut d’image bénéficiant d’un son impeccable :


Streaming du jour - 14.03.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Jonny Greenwood sur IRM - Myspace
Krzysztof Penderecki sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 11 juillet 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends