Stroboscope de lumière noire pour Xhin et Perc

Avoir nous avoir régalés le mois dernier d’un EP atmosphérique et abyssal à souhait du patron Lucy en personne - le bien-nommé Banality Of Evil , implacable vortex de lumière noire et glacée qui faisait lui-même suite au fabuleux Way To Moksha des Italiens Dadub - le label Stroboscopic Artefacts continue de tracer sa voie dans une deep-techno sombre et sans artifice avec un 14e volet de sa série de vinyles 12" aux vénéneux artworks floraux en noir et blanc.

L’occasion, à en juger par les copieux extraits compilés ci-dessous de ce split EP sans titre prévu pour le 11 mai, de retrouver en face-A la techno tribale crépusculaire et opiacée du Singapourien Xhin (photo) - auteur d’un deuxième album remarqué sur le label berlinois en novembre dernier et associé encore tout récemment à Lucy du côté de CLR - tandis que le Londonien Perc, lui-même patron de label et habitué du catalogue SA depuis ses premiers samplers séminaux d’il y a deux ans, cultive une inspiration plus industrielle quoique tout aussi narcotique sur une face B martelée de beats étouffants.


Rien que du bonheur en somme pour les amateurs de techno sans concession, qui auront par ailleurs la chance de pouvoir assister à un set de Xhin lors de la prochaine Concrete le 17 mai (au MonteCosy, 69 Port de la Rapée à Paris).

News - 08.05.2012 par RabbitInYourHeadlights
 


Ambient-techno synchronisée pour Lucy et Speedy J

Quant le patron de Stroboscopic Artefacts et principal rénovateur de la techno versant dark et atmosphérique ces dernières années s’associe à l’un des beatmakers emblématiques de son tournant expérimental dans les années 90 (notablement sur le label Plus 8 de Richie Hawtin/Plastikman), normal que les compteurs s’affolent. On parle ici de l’Italien (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 19 décembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends